La Tour des Lys

Modeste demeure sise à proximité d'Espalion en Rouergue, un séjour discret pour Erich, dict L'Epervier du Neckartal
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Au pays de Camboulas.

Aller en bas 
AuteurMessage
Fortuna

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Au pays de Camboulas.   Mar 9 Oct - 20:46

Nous voici donc, comme auparavant, en l'an de grâce 1466, dans le doux Royaume de France ; sur lequel règne, d'une main de fer, le Roi Louis le Onzième.

Penchons nous un peu sur le passé. Voilà 49 ans que s'est achevé le Grand Schisme d'Occident, rapportant définitivement la papauté à Rome, et abrogeant les papautés d'Avignon et de Pise ; mais allez savoir s'il n'existerait pas quelques survivances de ces trônes pontificaux, quelque part, réfugiés dans les forêts ou sur les landes, au sein de chapelles oubliées de tous…

Voici 35 ans que Jeanne, dite la Pucelle d'Orléans, a été offerte en holocauste par des païens qui se voulaient les défenseurs du Christ et de la Sainte Eglise ; bien mal leur en prendra.

Il y a seulement 13 ans, a eu lieu la bataille de Castillon, menée par les plus grands capitaines de France, dont certains avaient été des fidèles de Jeanne, et qui a mis un point final à la terrible Guerre de Cent Ans ; aujourd'hui l'Anglois est définitivement bouté hors de France, à l'exception du port de Calais en Artois qui reste acquis à la perfide Albion.

Voici seulement 5 ans que le très médiocre Charles VII, injustement nommé le Victorieux ; celui là-même que Jeanne mena au Sacre de Reims, et qui l'abandonna par la suite ; a rendu son âme à Dieu, ou au diable, allez savoir ; et que son ténébreux fils Louis XI lui a succédé, entreprenant aussitôt de centraliser le Royaume de France, et de mettre à bas le régime féodal, source selon lui de tous les troubles du siècle.

Ha oui.
Et voilà très exactement 195 ans, que le Comté de Rouergue est rattaché au Domaine Royal.

Cela ne manquera sans doute pas d'en étonner certains.


Quoiqu'il en soit… bienvenue au Verger du Roi Louis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 818
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Jeu 11 Oct - 23:39

Erich s'éveilla brusquement en cette matinée déjà bien avancée, ce qui n'était guère dans ses habitudes, lui toujours si matinal. Il avait eu un sommeil étrange, agité, mais surtout, peuplé de rêves aberrants et qui lui parurent avoir été très longs. Un peu comme s'il eût revécu en une nuit, sa vie entière.

Le plus étrange, le plus déplaisant surtout, est que tout cela s'était déroulé dans un monde fort semblable à la réalité ; mais avec de petites altérations sournoises, qui conféraient à l'ensemble une atmosphère plus que malsaine.
Par exemple, le Roi Louis, était remplacé par une Reine, ou plusieurs ? Il voyait en effet plusieurs visages, et plusieurs noms résonnaient en sa mémoire floue. En tous cas cette Reine se trouvait être une personne hautement lubrique, et plus manipulatrice encore que ne pouvait l'être le fils de Charles VII.
Et puis… bizarrement le destin du Royaume, semblait se tisser depuis Paris, depuis le Louvre ; alors que chacun savait que Paris avait été désertée par les Rois depuis sa prise par l'Angloys, et que la Royauté se trouvait fort bien aise à s'exercer depuis les rives de la Loire, en Touraine ou en Orléanais.

La Sainte Eglise avait tourné à la mascarade totale ; déjà qu'Erich était tant soit peu en butte contre cette institution, mais là… le Thomisme poussé à son paroxysme, semblait avoir définitivement déifié Aristote, reléguant le Christ et sa très Sainte Mère au rang de figurants ; quant à cette liturgie bâclée, en langue vernaculaire… se pourrait-il que son rêve fut prémonitoire, et qu'on soit un jour confronté à tant de vacuité spirituelle ?

Le Siècle n'allait guère mieux ; il avait des images de rustres sans instruction se dressant sans vergogne contre les institutions, et que la justice ne parvenait pas même à faire monter sur l'échafaud ; l'aristocratie elle-même, semblait se jouer aux dés, ou au suffrage universel, ce qui pour ainsi dire revenait exactement au même. Et dans les assemblées de la noblesse, on croisait davantage de mégères et de bégueules, que de patriciens instruits et férus de valeurs chevaleresques.

Il inspira fortement ; se servit un grand verre d'eau ; et puis une image de plus lui revint ; il se voyait lui-même, séduisant d'innocentes jeunes femmes, pour leur tordre le cou, et au final les faire disparaître, avec l'aide de sa domestique Mosca ; ces visions l'achevèrent. Effaré il retomba assis sur son lit, renversant dans son mouvement brusque le contenu de son verre.


Gott im Himmel ! Was ist denn mit mir los ?*

*Dieu du ciel ! Que m'arrive-t-il donc ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
La Mosca

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 01/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 14 Oct - 14:15

Bien, moi, vous me connaissez ; ou plutôt vous pensez me connaître. Alors, comme il y a eu comme un glissement de terrain, on va remettre les pendules à l'heure ! (Si si, au XVème siècle les pendules ça commence à exister, tout doucement.)

Alors ; voilà, je suis née en Quercy, à l'autre bout du monde ; au moins 4 à 5 jours de marche pour rejoindre Espalion, vous voyez le truc…

Et oui, je suis au service du "Vieux" (il a quoi ? 35 ans ? Ben croyez-moi, la meilleure partie de sa vie est déjà derrière lui !) ; depuis, Wololo ! 3 ou 4 ans ? Quelque chose comme ça, oui ; j'ai cessé de compter de longue date, ça me cassait le moral.

"ON" raconte, que je serais une de ses erreurs de jeunesse ; qu'il m'aurait conçue lors d'un voyage dans le Sud de la France, il y a environ 18 ans ; et que c'est pour ça qu'il m'a prise à son service, et qu'il me passe tout, caprices, sarcasmes, mauvaise humeur et mauvaise volonté ; mouais.

Apparemment ça reste à prouver qu'il aurait séjourné dans les pays de langue occitane à cette époque, en tous cas lui, il a toujours fermement nié les faits ; qu'importe.
Le fait est, que je ne connais pas mon père, et que ma mère n'a jamais tenu à m'en parler. Bon, moi je soupçonne un moine de l'abbaye de Moissac, d'être venu faire ses dévotions dans le lit de Maman ; mais chut, ça se dit pas ces choses là !

En tous cas, je vais vous dire un truc ; vous écoutez bien, parce que je vous le r'dirai pas deux fois, hein !
Le Vieux, je l'aime bien ; il râle mais il sévit jamais ; pas emmerdant, avec lui j'ai toute la liberté de faire à peu près ce que je veux, il m'a jamais sanctionnée parce que le ménage était pas fait depuis un mois, ou parce que j'avais laissé brûler la bouffe ou oublié de la saler, ou balancé toute la dose de sel pour un mois en une seule fois dans le chaudron…

Franchement, si il avait voulu, il m'aurait collée à la lourde après quelques jours ; mais non ; une petite gueulante, et puis le lendemain c'est oublié ; la vérité, des fois je regrette presque que les rumeurs sur sa paternité soient pas fondées. Un père comme lui, ça aurait été trop bien.

Mais ça, je lui dirai jamais.

En attendant, ce matin, aussi bizarre que ça puisse paraître, j'étais levée avant lui. Enfin non, c'est pas vrai : c'est lui qui s'est réveillé bien après moi ; alors, pour une fois que je peux le houspiller un peu…

Cheeeeeef !!!
Debout là-dedans ; le déjeuner est prêt, il va pas vous attendre jusqu'à la Toussaint !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au pays de Camboulas.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Wikileaks: Les pays Arabes peu tendre envers l'Iran
» Les EUA ne pourra plus soutenir les pays dependants....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Tour des Lys :: Aventures dans l'Histoire :: Le verger du Roi Louis-
Sauter vers: