La Tour des Lys

Petites errances rôlistiques ou bien réelles
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Au pays de Camboulas.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 17  Suivant
AuteurMessage
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Sam 10 Nov - 21:32

Erich était donc arrivé à temps pour soutenir le capitaine défaillant.
Et forcément ! Le complot féminin avait de quoi se régaler, on lui avait servi sur un plateau une occasion en or.
Autant ne pas relever. Il y avait sans doute quelque chose de plus sensé à faire, ici et maintenant.


Ahem !!!

Heu... excusez-moi d'interrompre votre discussion hautement militante ; mais bon.

Si vous pouviez me préciser un peu ce que je dois faire dans l'instant ? Le rôle de la couverture qui n'en est pas vraiment une ? L'utilisation appropriée de ma force brute ? Et aussi ce que je devrai faire par la suite, histoire de ne pas trop me trouver pris au dépourvu ?

Non mais oui je sais, j'ai un peu l'air de débarquer. Mais là, j'ai plutôt l'impression de jouer les utilités, et ça me dérange.

D'autant plus que si je ne fais pas exactement ce qu'on attend de moi, je sais bien que je vais me faire engueuler ; alors si on pouvait éviter, et privilégier l'efficacité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Thibali

avatar

Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Sam 10 Nov - 21:50

Thibali eut un sourire narquois et regarda Erich.

Bah tu vois, tu as pu l'attraper avant qu'il ne se blesse plus. Manquerait plus qu'un trauma crânien en plus.
Avec Millysande, tu vas envelopper le haut du corps de notre blessé en bloquant le haut du bras blessé aussi, comme pour faire un corset ou une camisole, ca dépend du point de vue.


Elle rigola un peu avant de continuer.

Une fois enveloppé, tu vas devoir le retenir, et faire contre poids.
Millysande t'aidera en faisant contrepoids tout en tenant l'avant bras.

Une fois que vous serez prêts, je tirerai et manipulerai la main et le poignet pour remettre les os au bon endroit.
Il ne faut pas que le bras et le corps viennent vers l'avant. Ce sera votre rôle de le retenir en tirant vers l'arrière.

Ça va c'est plus clair ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Sam 10 Nov - 22:18

Ha ! Heu... autant Erich ne mettait pas en question la compétence de Thibali en matière de blessures, qu'il s'agisse de les causer ou de les soigner ; autant dans le domaine pédagogique, il estimait qu'elle avait quelques progrès à faire.

Huh ? Alors heu, oui oui, c'est vachement clair !

Je vais juste répéter... et tu me dis si j'ai bien tout compris ; mais oui, c'est clair, hein ! Il y a aucune raison que j'ai pas compris !
Mais quand même. Par acquis de conscience on va faire comme ça, hein ?

Alors heu...
J'enveloppe le haut de son corps... avec le manteau que Mosca m'a apporté, c'est bien ça. Bon si c'est pour qu'il voit pas la scène, étant donné qu'il est déjà dans les pâmes*, ça semble une précaution superflue ; mais oui, on va faire, et puis ça va lui tenir bien chaud... je suppose que ça compte aussi.

Donc en clair... je l'enserre de par derrière, au niveau des épaules, en bloquant les bras ? C'est bien ça ?

Et faire contre poids... je présume que ça veut dire, le retenir à l'inverse de l'effort que tu produiras ? Mais sans le tirer pour autant en arrière, son torse devrait rester vertical, non ?

Ça parait logique ; mais si ça pouvait être évident... je ne me plaindrais pas, et je me coucherais moins bête ce soir.



*Etymologie de l'expression "dans les pommes" ; on s'instruit pendant qu'on RPise !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
La Mosca

avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 01/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Sam 10 Nov - 22:44

Pffff ; non mais ils en font des histoires, franchement ! Et l'autre qui tombe blet pour un petit bobo de rien du tout, mazette ! Qu'est-ce que ça doit être sur le champ de bataille, ils doivent tous être au sol avant même d'avoir approché l'ennemi. Hé beh ! Ils ont fière allure nos matamores !

N'empêche que là le chef il a raison, ils se donnent tous beaucoup de mal pour pas grand chose...


Et heu, ça serait pas aussi simple de couper ? Proprement ?
Il y a plein de gens à qui c'est arrivé, et qui s'en portent pas beaucoup plus mal...


Ouais je dis ça, mais j'ai toujours pas solutionné résolu le souci des bouts de bois, moi.


Heu... j'en ai bien trouvé un, costaud, pis même qu'il est bien droit et raide, comme... comme la justice, quoi !
Mais c'est ballot, je trouve pas son frère jumeau ; si c'est deux essences de bois différentes, ça pose souci ? Ou ça peut l'faire ?

_________________
Faites la mouche, pas la guêpe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 444
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Sam 10 Nov - 22:50

J'étouffais un rire au commentaire de Thibali. C'était presque une évidence, d'ailleurs je dirais une mystère supplémentaire. Pourquoi les hommes grands et forts , habitués aux pires horreurs, aux combats les plus féroces, tombaient ils tous en pâmoison lorsqu'il fallait soigner les blessures.

Je faillis répondre aux propos de mon époux, mais mon amie s'en chargea. Habituées comme nous étions a ces situations tout me paraissait évident, mais faut croire que non.


Oui mais non Erich, ce n'est pas pour l'aveugler, mais l'immobiliser, afin qu'il ne fasse pas de mouvement impromptu pendant qu'on effectue la manœuvre. La douleur vois tu peux réveiller assez rapidement notre homme.

Et oui, à nous deux, nous le retiendrons pour qu'il ne bascule pas vers l'avant. Ce qui aura également l'effet d'augmenter la force de l'effort de Thib.

Bon je pense qu'on se passera du bout de cuir finalement . Mais Mosca ! On s'en fiche de l'essence du bois, oui deux différents ça fera l'affaire. Traine pas on aura besoin bientôt.


Coup d'oeil vers Erich en tendant le manteau pour envelopper notre gars toujours inconscient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Sam 10 Nov - 23:07

D'accord ; on est pas payés bien cher, mais qu'est-ce qu'on rigole !

Alors ; le manteau à enserrer le gars, buste et tête, OK. Pas trop serré quand même, pour pas qu'il étouffe, ou qu'il panique si il se réveille.

Et moi qui l'étreint comme un lutteur de foire, allez zou. On bloque le tout, la jambe gauche en arrière pour pousser vers l'avant... ferme sans se tétaniser ; bon, si j'ai loupé un truc, hé ben elles avaient qu'à mieux m'expliquer.


Je pense que c'est bon... vous pouvez vous lancer.

Ce que je redoutais le plus ? Le craquement inévitable qui ne manquerait pas de se produire.
Tiens, ça m'évoquait aussitôt un autre craquement, tout aussi pathétique : celui de l'hostie, au moment de l'Eucharistie.
Bizarrement, même si je manquais de concentration, ce moment précis de la liturgie ne manquait jamais de m'arracher un frisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Millysande

avatar

Nombre de messages : 444
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Sam 10 Nov - 23:10

En souriant, je dégageais doucement la tête de l'enveloppe et une fois qu'Erich avait prit position, je me plaçais devant le blessé, mon dos contre le torse enveloppé.

Je posais mes deux mains fermement autour de son avant bras, juste au dessus de la fracture du poignet .
Le temps de me raffermir sur mes jambes, je fis un signe de tête à ma complice.


Allez c'est bon, nous on est prêts, à toi de jouer


Dernière édition par Millysande le Sam 10 Nov - 23:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibali

avatar

Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Sam 10 Nov - 23:22

Un coup d'oeil, la mandra fut assurée que tout le monde était prêt.
Elle promena ses doigts sur le poignet et plaça ses pouces à un endroit qu'elle sembla sentir.
Plantant ses talons au sol, elle tira d'un coup fermement en pliant vers le sol le poignet dans le même mouvement.

Sans réagir au claquement qui se produisit, ni à quoi que ce soit, sans relâcher la tension qu'elle faisait sur la main blessée, elle tâta de nouveau et sourit satisfaite.


Ça déjà plus fière allure non ? Mosca ? t'es où avec l'attelle et les pansements ?

Un regard vers le blessé puis vers ses acolytes

Beau boulot, mais attendez qu'on ait emballé tout ça avant de tout lâcher.

Elle fit un rouleau de tissu et le plaça sous le poignet, avec l'aide de Mosca, elle plaça les attelles de part et d'autre du bras et de la main et emballa le tout fermement pour que cela reste en place.
On fabriqua une écharpe d'un bout de tissu, qui fut noué autour du cou de l'homme, une fois qu'il fut libéré de son enveloppe.


Ça devrait tenir jusqu'à Camboulas où il faudra vérifier et refaire l'attelle plus adéquatement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine de Brulhiac.

avatar

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 08/11/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 11 Nov - 9:41

Antoine de Brulhiac se réveilla alors qu'on lui souffletait le visage.
Il regarda la petite communauté qui l'entourait. Tout le monde semblait attendre qu'il dise quelque chose. Fallait-il qu'il fasse un discours?
Une douleur lancinante au bras lui rappella le contexte. Les pierres de la Mosca ! Le cheval !
Son bras était en écharpe.

Merci mes bons amis. Je crois que nous pouvons repartir.
Il se leva prudemment. Puis, pas à pas d'abord, alla récupérer les rênes de son cheval auprès de Briel.

Merci Briel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gars Briel

avatar

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 11 Nov - 22:59

Ah ben la, le gamin il en était resté sans voix et bouche bée.
Le gars qui tombe dans les pommes et puis tout s'enchaîne.

frip-frap-frop et crac , le temps de dire ouf que la dame , elle emballait le tout prêt a expédier comme un paquet.

Et v'la ti pas que le type il ouvre un oeil, se met debout et vient réclamer sa monture comme si de rien n'était.
Briel recula d'un pas les sourcils froncés.


Capitan, moi j'sais pas mais j'crois pas que ce soit bien et prudent. J'va m'en occuper de vot cheval. Faudrait pas vous abîmer autre chose d'ici Camboulas moi j'dis.
Dites ca vous fait mal ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 11 Nov - 23:12

C'est un peu perplexe qu'Erich regarda l'homme se diriger vers sa monture rétive.

Heu, Messire... je pense effectivement qu'il n'est pas sage que vous remontiez cet animal, pour le moment ; et pas plus sage que vous fassiez le restant de la route à pied.

Il ne reste guère qu'une demi-lieue, à savoir une petite heure de marche sans se presser ; mais même cette courte distance est fatigante, le sentier comme vous le savez est escarpé, irrégulier...

Aussi je puis vous proposer la chose suivante : Briel pourrait vous prêter son âne, c'est une bête fort docile qui convient à votre état ; et lui même pourrait monter en croupe avec Mosca, ou chevaucher la jument de bât, pendant que votre... acquisition, nous suivrait, menée à la bride.


Le Germain regarda les différents membres du groupe, guettant leur réaction et espérant leur soutien et leur approbation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Thibali

avatar

Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 11 Nov - 23:17

Les mains sur les hanches, la tête penchée vers l'épaule, la Mandra observait le soldat.
Au regard d'Erich, elle acquiesça.
S'il n'était pas intervenu , elle aurait passé outre le protocole et fait le même constat.


Messer, après une telle blessure et manipulation, il est plus prudent de préserver vos forces jusqu'au castel.
Si l'âne de Briel ne vous sied pas, je puis vous prêter mon fidèle compagnon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 444
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 11 Nov - 23:27

Je croisais les bras et attendis, le regard fixé sur l'homme.

Briel avait bien réagi et la suggestion d'Erich était pleine de bon sens, de plus, Thibali offrait une alternative.

Je décidais donc de ne pas renchérir et voir la réaction d'Antoine.
J'avouerais même que j'espérais ne pas avoir à user de mon autorité et laisser l'homme prendre ses décisions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine de Brulhiac.

avatar

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 08/11/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 12 Nov - 6:52

Antoine s'arrêta net. Le temps n'était pas aux rodomontades. Bien sûr qu'il n'allait pas remonter un tel cheval dans ces conditions !

Merci mes bons amis. C'est avec joie que je monterai votre jument, La Mandra. Briel, je te confie mon cheval ... à mener par la bride.
Je te prie d'y faire bien attention, il m' a coûté un bras.


Antoine enfourcha prudemment le cheval de La Mandra.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Mosca

avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 01/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 12 Nov - 21:29

Ha ben ouais ! ça fait moins le malin d'un seul coup, hein !

Bon et du coup la Mandra, elle va monter sur quoi ? Je pourrais lui laisser la mule, mais alors moi j'emprunte l'âne du gamin, qui va du coup se mettre à califourchon sur le paquetage de la jument de bât ; oui c'est pas mal comme ça !

Sinon, Thibali emprunte le choualle d'Erich, qui prend l'âne alors que Briel monte la bestiole à Millysande qui du coup se retrouve sur la mule et moi...
Arrêtez !!!

Bon en fait, je m'en tape ; ils se démerdent. Et moi je garde la mule.
Sans blague ; c'était pas assez compliqué comme ça...


Et l'étalon, on en fait quoi au final ? des lasagnes ?

Et oui, la première recette de lasagnes attestée date du 12ème siècle ; ceci dit on ignore si ils y mettaient déjà de la viande chevaline...

_________________
Faites la mouche, pas la guêpe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 12 Nov - 21:40

Ignorant la proposition de la Mosca, Erich ne quittait pas des yeux le capitaine se hissant sur la jument de Thibali.
Bien, de fait, il restait un souci à résoudre.


Thibali... puis-je te proposer de monter derrière moi ? Cela me peinerait de te voir marcher sur le sentier, alors que nous sommes tous montés...

On allait y arriver ; il était SÛR qu'on allait y arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Thibali

avatar

Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 12 Nov - 21:48

La Mandra, toujours les mains sur les hanches, sourit à la proposition d'Erich.
Elle s'approcha donc .


J'accepte cette offre, bien qu'il ait été plus respectable que tu prennes ta femme plutôt que moi.
Mais on a jamais été portés sur le protocole et les trucs habituels.
Et on va pas jouer au cheval musical.


En éclatant de rire, elle attendit qu'il prenne place, pour monter à son tour.

Avec de la chance, on va peut être atteindre Camboulas avant la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fortuna

avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mar 13 Nov - 0:10

On repartit donc, de par le sentier toujours aussi tortueux, qui continuait dans les hauteurs, puis descendait soudainement vers la vallée.


Après une demi-heure de crapahut, on débouchait enfin sur une belle et vaste prairie, sur les bords du Viaur qui s'écoulait sur la gauche.

Au fond de cette étendue, le paysage remontait brusquement, et la colline de Camboulas barrait l'horizon, surmontée de ses deux tours austères.



Et sur la droite… rompant avec la sévérité de la forteresse, une demeure paisible et harmonieuse se prélassait entre forêt et rivière :
La maison du petit Barri.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine de Brulhiac.

avatar

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 08/11/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mar 13 Nov - 6:47

Antoine menait donc la petite troupe par les méandres du sentier. En approchant du château celui-ci se fit plus escarpé.

Voici le château de Camboulas.

Au sortir du sous-bois, le plateau où siégeaient les deux fines tours carrées émergea à la vue de tous. La dernière enceinte, crénelée, au sommet, était intacte mais la première, à mi-hauteur, laissait apparaître de larges brèches.

Par soucis de confort, je pense que vous seriez mieux installés, à mon logis au Poujol. C'est le village qui est en contrebas de l'autre côté du château. Je n'ai pas eu le temps de préparer votre arrivée mais mes gens vont s'occuper de tout. Briel pourra ensuite mener les chevaux à l'écurie du château ensuite. Au fait, combien de temps comptez-vous rester? Vous ne m'avez pas non plus fait part de la raison de votre visite.

Antoine, évaluait mentalement, tout ce qu'il allait devoir mettre en place pour accueillir ce petit monde. Si seulement il avait été prévenu plus tôt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 444
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mar 13 Nov - 23:01

Je souris en voyant apparaitre les tours de Camboulas.
Puis je réalisais qu'Antoine avait dû quitter le Château avant l'arrivée du messager.


Nous avons envoyé un messager au château concernant notre arrivée, il a dû passer après votre départ vers le marché.
Ainsi les gens du château de Camboulas sont avisés, ils auront certainement prévu le repas.

Mais pour le confort, c'est d'ailleurs une des raisons de notre visite, Camboulas n'est certes pas confortable.
Nous accepterons donc votre hospitalité en votre logis pour la nuit.


La soirée au château permettrait donc au capitaine de faire préparer sa demeure. La troupe avança et je pus indiquer, la raison de notre visite.

Le petit Barri, maintenant sans occupant avec le décès de Decimus. Nous en ferons l'inspection demain.
N'est-il pas magnifique ?


Le torrent du Viaur qui s'écoulait à notre gauche, se faisait entendre allégrement. Bientôt, nous entreprenions la montée de la colline menant au Château ; et j'espérais qu'Arnaut avait bel et bien accompli sa mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Mosca

avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 01/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mar 13 Nov - 23:43

Ha ouais, la voilà sa bicoque. Pas de quoi se relever la nuit, hein ! Mais bon.
C'est toujours pas pire que les fiefs du chef. Vous vous souvenez Pomiès ? Heureusement qu'il l'a perdu, comme trou à rats c'était hors concours.

Alors oui ; j'appréhende un peu de devoir dormir dans la caserne, là-haut ; parce que là, c'est vrai qu'il faut être motivée, genre expérience de survie ; c'est étroit, mal chauffé, en plus il faut crapahuter sur un vrai casse-gueule pour arriver en haut de la colline, ha ben oui, c'est une forteresse hein, pas le palais de l'évêque de Rodez (vous connaissez pas ? c'est très coquet ; juste un peu difficile d'avoir un laisser passer, certains préfèrent entrer par effraction...).

Mais il dit quoi le bras cassé, là ? Aller ronquer chez lui ? Ha...
Et si en plus la patronne dit pas non...


Hmmm ? Et heu Capitaine, comment que c'est chez vous ? Les lits sont moelleux ? Et on aura des vraies couettes, pas des couvertures moisies comme là-haut ?

Le déjeuner du matin est compris ?

Et heu, votre cave, on pourra la visiter ?

_________________
Faites la mouche, pas la guêpe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine de Brulhiac.

avatar

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 08/11/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mer 14 Nov - 6:10

Ainsi, ils avaient envoyé quelqu'un pour prévenir de leur arrivée. Ça n'était donc pas une inspection surprise. Ses gens, prévenus, auraient certainement fait le nécéssaire pour leur accueil. Antoine ignora délibérément les questions de la servante.  

Vous vous intéressez au Petit Barri, ma Dame? Vous comptez visiter?

Dame Millysande possédait sans doute aussi cette demeure et elle voulait s'assurer que tout était en ordre avant d'y installer quelqu' un d'autre. Antoine réalisa qu'il ignorait tout des possessions de ses suzerains au Poujol. Combien de métairies... Quand au petit-Barri, il n'y avais jamais foutu les pieds. En tout cas, voilà qui l'éclair ait davantage sur la raison de ce voyage. Il était temps d'arriver, son bras le faisait terriblement souffrir..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mer 14 Nov - 21:54

Tout en grimpant par le chemin escarpé qui serpentait parmi les ruines des premières enceintes, Erich contemplait le paysage accidenté. De nombreux coteaux offraient une belle exposition au sud. Ils étaient à cette heure couverts de forêt, mais il songeait qu'on aurait pu en faire un tout autre usage ; de fait, ça n'était pas le bois qui manquait en Rouergue, et on n'était pas à quelques acres de forêt près.

S'adressant à Millysande :


Tu as là de bonnes parcelles de terre ; peut-être difficiles à mettre en culture pour des céréales, mais...
Ces versants sud de coteaux ; pourquoi ne pas les défricher, et y planter de la vigne ? Je suis sûr que cela serait d'un bien meilleur rapport, et puis la vue n'en souffrirait guère, au contraire.


De fait, il venait d'un pays couvert de vignes, et le bel ordonnancement bien peigné d'un paysage vineux vallonné, pas comme chez les voisins de Guyenne où la vigne s'étale en terrain plat... cela l'avait toujours inspiré. La beauté de ces sites aménagés de main humaine, passant pour lui avant même le plaisir de la Dive Bouteille qui en découlait inévitablement.

Et sinon...


Mosca ! Rhô...
Ne peux-tu te contenir en société ?
On va finir par croire que tu sers chez des sauvages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Millysande

avatar

Nombre de messages : 444
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mer 14 Nov - 22:44

Je souris a Antoine et répondis .

L'endroit m'intéresse beaucoup oui et nous le visiterons et l'inspecterons dès demain.
Pour aujourd'hui, il me tarde d'arriver au Château et surtout nous devrons réexaminer ce bras.


On continuait la montée et je ne manquais pas de noter la pâleur du capitaine. Il devait avoir un mal de chien avec cette blessure.

Erich m'interpella alors et je regardais dans la direction indiquée en réfléchissant.
C'était une idée à creuser oui vraiment. Mais avait on un vigneron expérimenté pour mettre en place un tel projet ?


C'est une excellente idée, faudra en discuter, connais tu quelqu'un capable d'une telle mise en culture ?

On arrivait enfin à la Poterne grande ouverte du Château et je passais en tête, suivi d'Antoine puis de mon époux et Thibali, les deux jeunes fermaient la marche.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mer 14 Nov - 23:52

Ha tiens, pour une fois il n'avait peut-être pas dit une cornerie. En tous cas son idée semblait avoir titillé l'intérêt de sa Dame.

Si je connais quelqu'un ? Un vigneron ? Heu, non, pas comme ça. Enfin si, j'en connaissais jadis, chez moi, en Neckartal ; mais je suppose que ça ne fera pas l'affaire...
Mais enfin, ça ne devrait pas trop manquer de par ici. Je pense qu'on aura tôt fait de se renseigner...

On arrivait enfin à la poterne, débouchant sur la cour étroite. De fait le château était simplissime, une enceinte allongée suivant le tracé du haut de la colline, avec une tour à chaque bout, et dans la cour un logis seigneurial à rez-de-chaussée et un étage, divisé en deux pièces à chaque fois : réserve et cuisine au rez-de-chaussée,  séjour et chambre à l'étage. Les hommes d'armes mobilisés logeaient dans les étroits corps de garde des tours. Et sinon, des constructions de bois pour tout ce qui était utilitaire : écuries, grange, atelier, clapier, poulailler et logis du personnel ancillaire. Rien ne manquait, tout était entretenu, mais tout cela respirait fortement les âges anciens. On avait à présent adopté un confort parfois superflu, mais somme toute pas si désagréable.

Pénétrant dans l'enceinte, quelque chose perturba Erich ; une sorte de rumeur, qui allait croissante, et plus on la percevait plus elle paraissait cacophonique.
Cela remontait depuis le fond de la cour. Un mélange de chat dont on piétine la queue, de vaisselle tombant au sol, de bois qu'on fend pour l'hiver...


Heu, et c'est quoi ça ? C'est quelque chose de normal ?


Au fond de la cour, Erich apercevait déjà quelques formes étranges en train de s'agiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au pays de Camboulas.
Revenir en haut 
Page 5 sur 17Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 17  Suivant
 Sujets similaires
-
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Wikileaks: Les pays Arabes peu tendre envers l'Iran
» Leaders de mon pays, je m'adresse à vous !
» Environnement: Les pays riches doivent des billions aux pauvres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Tour des Lys :: Aventures dans l'Histoire :: Le verger du Roi Louis-
Sauter vers: