La Tour des Lys

Petites errances rôlistiques ou bien réelles
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Au pays de Camboulas.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Fortuna

avatar

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Jeu 15 Nov - 0:08

Dans la cour, c'était un authentique charivari qui était en train de se jouer. Toute la domesticité semblait réunie au pied de la tour nord, et se livrait à une véritable sarabande.


Certains étaient perchés sur le toit des cabanes servant d'abri aux animaux de basse-cour, et chacun, muni d'accessoires plus ou moins musicaux voire totalement improvisés, y allait de son bruyant chorus.

Tout absorbée par sa prestation, la valetaille n'avait même pas prêté attention à l'arrivée des visiteurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnaud

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Jeu 15 Nov - 0:30

Arnaud pendant ce temps là, c'était bel et bien acquitté de sa mission.
Il aurait préféré faire affaire avec le capitaine de la garde mais n'avait trouvé que la domesticité.
Et quelle domesticité, il les trouvait...étrange mais bon ca ne le regardait pas.

Une fois le message transmit, on l'avait nourri puis il avait été se reposer en attendant l'arrivée du reste de la troupe.


On lui indiqua le corps de garde dans la tour et il s'y rendit.
Il fut réveillé en sursaut par un charivari et se précipita dans la cour en pensant que le château était attaqué.

Il y trouva les gens de la place en train de se démener sur les toits et dans la cour en faisant un tapage a tirer les morts de leurs tombes.


Oh mais c'est quoi çà ?

En se retournant , il aperçut la comtesse et la petite troupe qui entrait dans l'enceinte, par prudence, il se précipita vers eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 417
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Jeu 15 Nov - 0:41

La cacophonie était intolérable et me fit sursauter.
Je tournais mon regard ahuri vers Erich, puis Antoine avant de le ramener sur la scène à laquelle nous assistions.
La mâchoire m'en tomba presque.

Bref c'est bouche bée que j'enregistrais la situation puis reprit contenance avant de laisser claquer ma voix.


Mais qu'est-ce qui se passe ici !


Même le jeune Arnaut, nous avait rejoint au pas de course et semblait prêt à livrer bataille.
Je me retournais vivement vers le Capitaine et les sourcils froncés je l'interpellais.


Votre chute aurait elle aussi mit mal en point votre mémoire capitaine ?
A l'évidence vous avez omis de me dire quelque chose !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fortuna

avatar

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Jeu 15 Nov - 1:12



La bande de serviteurs contrefaits cessa brusquement son jeu endiablé, lorsque la Vicomtesse les interpella sur un ton peu amène.

Déposant leurs instruments et ustensiles, sautant du toit des cabanes, ils traversèrent la cour, qui claudicant, qui sautillant ; et bientôt la nuée se trouva face aux arrivants.


Ô Madame ! Soyez la bienvenue chez vous ! Nous vous attendions !

Ho oui !

Le petit jeune homme, là... il a bien tout expliqué. On a tout prévu, tout organisé ; vous et vos amis, vous serez comme des oeufs en gelée !

Des coqs en pâte, imbécile !

Des... des coqs, oui. Enfin, vous serez bien, quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine de Brulhiac.

avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 08/11/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Jeu 15 Nov - 7:57

Antoine équarquillait les yeux, ne sachant plus où ni quoi regarder de ce bordiau infâme!

Quoi? Qu'avez vous raconté Arnaut? Que signifie tout ceci?

Ca n'est bien évidemment pas comme cela qu'il comptait accueillir sa suzeraine. Que signifiait ce bordel? Était il parti depuis si longtemps que tout le monde avait tourné fol? Le sang reflua de son visage et il vacilla sur son cheval.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnaud

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Jeu 15 Nov - 22:26

Arnaud se redressa d'un coup les joues en feu, quand un type blessé qu'il ne connaissait pas l'interpella.
Il se tourna vers sa vicomtesse Thibali, l'air offusqué puis vers leurs hôtes la Vicomtesse et le vicomte Millysande et Erich pour leur répondre.


Vos Grandeurs, j'ai remis le pli de m'sieur Erich comme il me l'a demandé et rien d'autre.
Z'avaient déjà l'air bizarre a mon arrivée ces gens là et le capitaine de garde brillait par son absence.
D'ailleurs je ne sais toujours pas où il est passé celui là.
Sa présence serait requise a mon avis et sont où les gardes ?
J'ai vu que ceux la ici lieu.


Du pouce, il montra la domesticité brigue branlante.
Mais il se tut , le regard méfiant envers le gars blessé qui d'ailleurs semblait sur le point de défaillir.
Pour le coup, il ne broncha pas, si le gars tombait de son cheval ca serait tant pis.
C'est alors qu'il réalisa que le gars en question montait le cheval de sa vicomtesse et ouvrit les yeux tout rond.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 708
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Ven 16 Nov - 0:23

Face à la situation, le premier réflexe d'Erich eut été de rire joyeusement. Ce qu'il fit, mais sous cape.

Parce que oui, cela le réjouissait de constater qu'il n'était pas le seul à devoir se dépatouiller avec des cas pathologiques ; souvent il se disait qu'il devrait bien inspecter les champs de céréales en été, il était de plus en plus persuadé que l'ergot de seigle proliférait en Rouergue ; avec les funestes conséquences que l'on pouvait constater...

Mais bien vite il dut revenir à des pensées plus pragmatiques ; le jeune Arnaud commençait de monter sur ses grands chevaux, et tenait des propos qui pouvaient paraitre désobligeants à l'égard du capitaine Antoine ; il était temps de rattraper le coup.


Jeune homme... le capitaine du castel s'était absenté pour des raisons personnelles, et c'est justement lui qui se tient face à vous, monté sur le palefroi de Donà Thibali.

Regard rapide vers le capitaine, qui semblait accuser le coup ; il y avait de quoi. On revient vers Arnaud, et également vers les... domestiques de Camboulas.

D'ailleurs... si vous pouviez aider Messire Antoine à descendre de cheval ; il va falloir le soutenir un peu, ce me semble.


Erich se retourna vers les Dames, au fond c'étaient elles qui savaient ce qu'il convenait de faire pour le capitaine. Puis, il démonta. Le pied fermement posé sur le pavé de la cour, il toisa encore les nabots qui composaient le personnel :

Et, si je puis me permettre ; il me semble que votre maîtresse vous a demandé de quoi il retournait, exactement ?
Que signifie cet accueil en fanfare, en clair ?
Peut-être aurez-vous l'obligeance de bien vouloir répondre ? Sans détours ni facéties ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Arnaud

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Ven 16 Nov - 22:09

Jeune homme... le capitaine du castel s'était absenté pour des raisons personnelles, et c'est justement lui qui se tient face à vous, monté sur le palefroi de Donà Thibali.

Ah !

Le type blessé et sur le point de tomber dans les pommes, c'était le capitaine.
Autant pour lui, le Arnaud rougit légèrement puis s'avança de mauvaise grâce vers l'homme.
Il l'aida à descendre de la monture mais dans les faits, il était beaucoup plus préoccupé par le palefroi que l'homme.
La vicomtesse prenait soin de ses chevaux, il espérait que celui-ci n'avait pas souffert.
Mais il devait s'occuper de l'homme d'abord.


Votre grandeur, voulez vous qu'on l'emmène en la cuisine pour vérifier son état ?

Connaissant sa vicomtesse, elle voudrait certainement vérifier elle-même et le blessé et l'espèce d'attelage qu'il portait au bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fortuna

avatar

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Ven 16 Nov - 22:27



Ça se tortillait du côté de la domesticité ; déjà, il y avait beaucoup de monde à parler en même temps et ça, c'était très déplaisant. Du coup on ne savait plus trop à qui causer...

On chuchota pour savoir quoi répondre, à qui répondre, et surtout, QUI devait répondre.


Non mais vas-y toi ! Allez !


Pourquoi moi ?

Passque, tu causes bien !

Ouais, pas faux.

Non mais chuis trop timide, allez vas-y plutôt, toi !


Heureusement le majordome stylé du château, Petòu dit "le Louchard", parce qu'il avait un oeil qui disait merdre à l'autre, parvint à s'exprimer tout en donnant l'illusion qu'il s'adressait aussi bien à la Dame de Camboulas qu'à son consort.

Alors, voilà... en fait, on savait point trop à quelle heure vous arriveriez (mais tout a été préparé à l'avance, croyez nous-en !) ; alors on s'est occupés.

Oui, voilà.

Alors heu... ben, comme le coq, comment dire...


Il est... déréglé ?

Oui, voilà.

Oui, c'est ça ; déréglé ! Toute la journée qu'il gueule, et la nuit aussi, même le matin bien avant le lever du soleil, que ça nous empêche de dormir ! Pour ça qu'on a des cernes sous les yeux, qu'on dirait des sacoches...

Oui, voilà.

Hum ; alors oui... on s'est dit comme ça... qu'on allait...

Se venger ?

Chhhttt ! la vengeance, c'est pas bien chrétien !

Qu'on allait... lui donner une leçon ; voilà. Et on a profité, qu'il était endormi quelques minutes... pour lui rendre la monnaie de sa pièce ; à notre façon.

Oui, voilà.

Mais concernant votre arrivée... tout a été préparé à l'avance, croyez nous-en !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 417
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Ven 16 Nov - 23:48

Je mis pied à terre en soupirant à fendre l'âme.
Y a pas à dire j'étais gâtée.

Je laissais Thibali répondre à son garde et écoutais les divagations, pardon, les explications de Petou et ses acolytes.


Le coq ! Déréglé ? Une vengeance ?

Je secouais la tête, que dire de plus à cette situation farfelue.

Soit, nous allons rentrer et nous occuper d'abord de notre capitaine.
Je crois que vous avez tous du travail à faire,  donc allez y et oubliez le coq.
Vous avez un repas à préparer et vous assurer du confort de nos invités n'est-ce pas ?


Je lançais un regard d'excuse vers Erich, y en aurait pas de facile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibali

avatar

Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Sam 17 Nov - 0:03

La mandra avait pincé les lèvres en regardant Arnaud mais Erich fut plus rapide pour répondre.
Elle mit pied a terre a son tour lorsqu'Erich fut descendu.

Elle s'approcha de son garde et du capitaine, jetta un coup d'oeil a ce dernier et acquiesca.


Oui en cuisine,

Elle se tourna vers les domestiques, renonça à parler et toisa la Mosca et Briel.

Aidez donc Arnaut. Le sieur Antoine ne semble pas en état de se déplacer seul jusque là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gars Briel

avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Sam 17 Nov - 0:15

Le gamin avait préféré ne pas pipé mot devant toute la situation.
Il avait même pas surenchéri devant la bourde d'Arnaud, toute façon le pauvre il pouvait pas savoir.

Il déboula donc de son âne et se rendit prêter aide et surtout épaule au capitaine et au jeune garde de Creisseils.

Finalement, à force, son éducation auprès du sieur Erich portait fruit. Mais ça ne l'empêcha pas de tirer la langue vers la Mosca qui du coup devrait s'occuper des bêtes certainement.

N'empêche que cette aventure s'annonçait encore une fois , rocambolesque.
On avait déjà eu des bornes qui bougeaient, les loups, des hommes qui viraient fous, des enfants oursons et maintenant un coq. Un coq, je vous le demande, en quoi ca peut bien être dangereux un coq ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Mosca

avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 01/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Sam 17 Nov - 0:30

Ben voyons ! Allons allons ma fille, tout cela doit être normal. En fait, c'est comme ça que le monde tourne, en tous cas dès qu'on fréquente le couple Gerstenfeld ; toute autre situation fade et sans relief n'est qu'illusion.

Ouais allez ; confiez moi les montures, j'm'en vas les rentrer à l'écurie et m'en occuper, j'aurai l'impression de servir à ketchose...


Coup d'oeil vers les gnomes, ha oui, la patronne elle avait des domestiques en or massif dans son fief de Saint Santin ; ceux du Vibal, ils avaient des drôles d'idées mais il étaient pas mal quand même, franchement. Ben là... on peut pas être gagnante à tous les coups ma p'tite Dame, une autre fois peut-être ?

Bon, l'écurie. Qu'est-ce que je vais bien y trouver ? Un bébé posé dans une mangeoire, avec un âne et un boeuf qui le regardent béatement ?
Plus rien ne m'étonne...

_________________
Faites la mouche, pas la guêpe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 708
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Sam 17 Nov - 0:46

Erich était aussi éberlué que tout le monde, mais il trouvait quelque chose de jubilatoire à toute cette affaire. Il en oubliait même pour l'instant les macabres énigmes de la journée, la mort inexpliquée du jeune savant Decimus, et l'histoire du mannequin dans le sarcophage.

Croisant le regard affligé de Millysande, il lui répondit par un sourire qui se voulait rassurant, accompagné d'un coup d'oeil malicieux autant qu'amoureux.


Bien, rassure-toi, tout va très bien se passer. Nous ne devrions plus être là pour très longtemps, si tes projets se réalisent...

Il lui donna le bras, et la mena vers la cuisine où sans nul doute, Thibali aurait encore une fois besoin de leur aide pour rebouter de façon définitive Messer Antoine.

Et au fait... tes sbires, là ; c'est sciemment que tu as omis de leur préciser que nous dormirions ailleurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Antoine de Brulhiac.

avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 08/11/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Sam 17 Nov - 1:05

Antoine se tourna vers la valetaille.

Je vous garantie que nous n'en resterons pas là. Je n'ai rien compris à votre histoire de coq mais demain, j'entends tirer tout cela au clair. Pour ce jourd'hui, il est trop tard et je suis las.

Antoine descendit mollement de sa monture et aidé d'Arnaud et de Briel, gagna les cuisines puis s'interrompant:

... Je dormirai au château tandis que nos hôtes logeront au Poujol.

Il jeta un regard noir aux rustres qui tentaient encore maladroitement de justifier l'inexplicable et entra dans la cuisine, soutenu par Arnaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 417
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 18 Nov - 0:08

Je souris a mon époux car il avait raison et de toute facon pour le moment il fallait se résigner.
restait plus qu'a souhaiter que l'inspection de demain se passe bien.


Puisses tu parler d'or mon ami

Nous nous dirigeâmes ensemble vers la cuisine où quelques consignes furent données pour refaire l'attele du capitaine.
Restait plus qu'a laisser Thibali vérifier si besoin d'une nouvelle manipulation ou pas.
Après on pourrait passer à autre chose
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibali

avatar

Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 18 Nov - 0:18

Elle avait suivi le couple comtal et s'occupa de défaire l'attelle du blessé avec précaution une fois qu'il fut assis confortablement.

Le poignet n'avait pas souffert du voyage et tout était demeuré en place.
Bien que l'oedème était majestueux, on pouvait apercevoir les traces de l'attelle temporaire.

On pouvait également voir la couleur pourpre envahir l'avant-bras et les doigts de l'homme.

Satisfaite tout de même, elle prit donc soin de faire une nouvelle attelle qui soit plus adéquate et esthétique et remballa le tout avec soin.

Elle observa l'homme et fit ses recommandations.


Vous faudra pour quelque temps garder le bras en écharpe et surtout de ne pas l'utiliser.
Éviter les chutes ou les mauvais coups.
Pour la douleur et bien, n'abusez pas trop de l'alcool, je ne sais pas ce qui est disponible ici qui pourrait vous soulager un peu. Y a t il de l'arnica ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 417
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 18 Nov - 0:51

Je répondis par la négative.

Non pas d'arnica, par contre le houblon en tisane pourrait faire le travail.
Ou faute de mieux de la bière, mais la tisane est plus efficace.


J'allais fouiller dans une des armoires puis revint avec une chope et des cônes de houblon. J'y ajoutais l'eau bouillante et laissais infuser quelques minutes avant de tendre la chope à Antoine.

Voila, ça devrait avoir l'effet désiré sans l'ivresse. Je vous préfère avec tout votre esprit. A prendre matin, midi et soir après les repas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 708
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 18 Nov - 1:37

Erich avait demandé si sa présence risquait d'être utile pour la suite des soins ; satisfait qu'on lui réponde par la négative, il s'en fut explorer un peu la forteresse.

Certes elle n'était pas si étendue, et on en avait vite fait le tour. Il monta aux remparts, et regarda le village du Poujol, qui s'étalait sur le prochain coteau, remontant vers le nord-ouest.



La cloche sonnait à l'église, il devait être l'heure de vêpres, déjà.

Se retournant, il regarda le pont. La forteresse avait de tout temps contrôlé ce passage, qui aujourd'hui était comme tombé en désuétude. On l'utilisait toujours, certes, mais il était peu probable de voir arriver par là la moindre troupe menaçante.



Enfin, passant sur le rempart Est, il regarda en contrebas ; là, le petit Barri reposait dans son écrin de verdure, gardant ses mystères. Il avait hâte d'être au lendemain, pour explorer enfin les lieux.


Tiens ? Il lui sembla voir quelque chose bouger dans la forêt, sur un chemin qui remontait de vers le nord en grimpant à travers bois, différent de celui qu'ils avaient suivi pour arriver.

Il se concentra pour tenter de mieux voir de quoi il retournait...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Antoine de Brulhiac.

avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 08/11/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 18 Nov - 9:12

Antoine n'aspirait qu'a aller se coucher. Il se laissa bander et but docilement l'infusion proposée. Pas d'alcool? C'est pourtant cela qu'il lui fallait pour anesthésier la douleur. Vivement que tous descendent au village pour dormir. Ainsi il aurait quartier libre pour se saouler et dormir. Il remercia poliment la dame.
Merci Dame Millysande. Je vous promet d'appliquer toutes ces consignes à la lettre. Je vous propose que nous dînions et que quelqu'un vous accompagne au Poujol. Demain, vous pourrez faire la visite du petit Barri et vos affaires. Maintenant, si vous voulez bien me pardonner, je voudrais vérifier que tout est en ordre ici.

Le bras en écharpe, il quitta la cuisine et traversa la cour. Il aperçut Erich penché sur le rempart. Il se tortillait comme s'il voulait s'allonger le cou pour voir plus loin. Sans doute avait il vu quelque gibier du côté du petit Barri. Encore ce petit Barri? Les gens d'armes ramassaient le bordiau qu'ils avaient laissé dans la cour. Antoine fila vers les écuries. Tout d'abord s'assurer que l'étalon était bien bouchonné. Il avait hâte de pouvoir le remonter et de le mater enfin. Cette bête était vraiment magnifique mais quel caractère !.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnaud

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 19 Nov - 0:08

Arnaud , désœuvré et sans ordre décida d'aller explorer en voyant que les dames avaient les choses bien en main dans la cuisine et que le capitaine tournait pas de l'oeil.
Il grimpa sur les remparts et fit le tour nonchalamment surveillant le paysage .
Du rempart coté est,  il aperçut du mouvement  et plissa les yeux  .
Intrigué, il aperçût 4 cavaliers en provenance du Nord.
Il se haussa un peu plus, toujours attentif,
Ils étaient que 4 mais bien armés, il perçu les lances que certains portaient.

Comme il ne connaissait pas le coin, il n'avait aucune idée si ces cavaliers étaient des gens d'armes d'ici , des visiteurs ou s'ils étaient hostiles.
Il n'avait rien entendu récemment qui concernait quelques menaces que ce soit dans la région.

Il se redressa donc et vit le Vicomte Erich qui regardait la même chose que lui.
Il ne l'avait pas vu arriver.


Vous attendiez des visiteurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fortuna

avatar

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 19 Nov - 0:19

De fait, c'était bien un groupe de quatre cavaliers qui venait d'entrer dans la clairière du petit Barri.


Deux hommes d'armes équipés de lances et un arbalétrier, menés par un homme en vêture noble qui cachait de bonnes pièces d'armure...

Il firent halte un court instant ; puis reprirent leur route vers l'Ouest ; vers la maison isolée, vers le château, ou vers le pont... allez savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 708
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 19 Nov - 0:35

Tout cela ne disait trop rien à Erich ; à la question du jeune page de Thibali, il répondit prestement.

Non, nous n'attendions personne, que je sache ; viens avec moi, gamin... venez avec moi, Messire Arnaud !


Il descendit du rempart, aperçut bien vite (l'endroit n'étant pas bien vaste) ces Dames qui sorties de la cuisine, se tenaient dans la cour et papotaient tranquillement.


Holà ! Il y a un parti de cavaliers qui arrive, du Nord-Est en gros ; ils sont quatre, armés comme pour la guerre. Et ça ne me plaît pas trop.

Regard vers Arnaud, plein de confiance envers le jeune homme :


"Messer Arnaud" et moi, nous allons partir à leur rencontre ; j'espère que les chevaux sont encore sellés, sinon tant pis, je monterai à cru. Je voudrais bien les intercepter avant qu'ils n'aient passé le castel...
Vous nous accompagnez ?


Il se dirigea de toutes façons vers l'écurie, d'un pas convaincu.


Et le capitaine ? Comment va-t-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Millysande

avatar

Nombre de messages : 417
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 19 Nov - 0:43

Nous étions à échanger nos commentaires sur la journée et les divers évènements lorsqu'Erich nous rejoignit dans la cour.
A voir la mine qu'il affichait , je ne fus pas étonnée d'entendre ces paroles.


Antoine est parti vers l'écurie, tu le trouveras certainement là bas, mais pas question que vous alliez à la rencontre de ces gens seulement vous deux.

J'échangeais un regard avec Thibali , certaine déjà qu'elle serait de mon avis.

Nous vous accompagnons !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnaud

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 19 Nov - 0:48

Arnaud suivi le vicomte sans discuter évidemment.

Dans la cour, il gonfla le torse, pas peu fier que l'homme l'inclut dans l'acceuil des cavaliers.
Il lança tout de même un coup d'oeil prudent vers la Vicomtesse de Creissels, sans piper mot.
Ainsi , le vicomte avait un sombre pressentiment peut être.
Quoiqu'il en soit, il tapota son épée de la main, pour s'assurer qu'il l'avait toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au pays de Camboulas.
Revenir en haut 
Page 6 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Wikileaks: Les pays Arabes peu tendre envers l'Iran
» Leaders de mon pays, je m'adresse à vous !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Tour des Lys :: Aventures dans l'Histoire :: Le verger du Roi Louis-
Sauter vers: