La Tour des Lys

Petites errances rôlistiques ou bien réelles
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Au pays de Camboulas.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Thibali

avatar

Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Jeu 22 Nov - 21:32

Bien qu'elle n'avait rien dit pendant toute la scène, elle n'en pensait pas moins.
Elle acquiesca de la tête en direction d'Arnaud.
A son avis, on était tous d'accord sur le fait que toute cette situation était plus que brumeuse même nébuleuse.

La mandra tourna la tête vers Erich quand il fut question du repas et avec un dernier regard pensif en direction d'où les cavaliers avaient disparus, elle renchérit.


Je dirais même que ce serait judicieux, car il n'y a rien de clair dans tout cela.
Je me demande bien ........


Une traction sur ses rênes et elle fit tourner sa monture, prête à repartir vers le castel sans rien ajouter. Après tout, c'était à ses hôtes de prendre la décision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 417
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Jeu 22 Nov - 22:56

Bien que dans le fond j'étais soulagée que l'homme décline l'invitation, parce qu'entre vous et moi, j'avais des doutes sur ce que les domestiques avaient préparé et encore plus sur la quantité.
Mais je notais tout de même l'air contrarié qu'il ne tentait même pas de camoufler.
D'ailleurs son explication n'en était pas une et il nous cachait clairement quelque chose.

Je le saluais de la tête comme il convenait et les regardais partir.

J'entendis les réflexions d'Arnaud ainsi que la réponse de mon époux  puis tournais le regard dans la même direction que lui.
Je pus ainsi constater que le capitaine Antoine avait prévu une sécurité discrète et appréciais le geste.
La suggestion d'Erich et de Thibali était pleine de bon sens et je m'approchais des gardes.


Sergent Le tort, veillez mettre en place deux gardes au petit Barri et assurez vous qu'ils aient un cor pour sonner l'alerte. Ceci jusqu'à notre retour sur place demain. M'est avis qu'il y a bien des gens qui s'intéressaient au clerc Decimus et à son domicile.
Nous ferons inspection des lieux demain.

Je veux être avisée illico si quoique ce soit de suspect arrive.


Me tournant vers mes compagnons.

Maintenant rentrons, tant que le repas est digeste.

Coup de talon, et j'entrepris de remonter vers le castel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fortuna

avatar

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Jeu 22 Nov - 23:12



Durant tout ce temps les domestiques s'étaient affairés, qui à cuisiner, qui à dresser la table, qui à mettre fût en perce. Et bientôt, dans le petit corps de logis, bien assez vaste toutefois pour le couple vicomtal et leurs hôtes, le repas était prêt à servir.

La cuisine était simple mais bonne, pas de fioritures, l'essentiel, goûtu et nourrissant.
Seuls cinq couverts avaient été dressés, pour Erich et Millysande, Thibali, le capitaine de Brulhiac, et aussi le jeune Arnaud, que la domesticité prenait pour un jeune noble, ou pour un écuyer, bref... pour quelqu'un !

La Mosca et Briel quant à eux, souperaient en cuisine, comme il convenait à leur condition suivant les standards modernes. Ils ne furent pas plus mal servis que les Dames et Seigneurs, ceci dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine de Brulhiac.

avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 08/11/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Ven 23 Nov - 17:17

Alors? Qui étaient ces gens? Que voulaient-ils ? J'ai vu que vous aviez ordonné aux hommes de rester en bas... Que craignez vous, ma Dame?

Le dîner fleurait bon et Antoine avait grand faim après cette journée si chargée en événements. Son bras en écharpe le faisait souffrir et le gênait.


Auriez-vous l"amabilité de me couper un tranchoir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 708
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Ven 23 Nov - 20:47

Erich estimait de son devoir de servir le capitaine "handicapé", en tous cas il n'aurait point convenu que ce rôle échoit à l'une des deux dames. Il s'empressa donc de tailler le tranchoir demandé, puis de répondre, partiellement pour le moins, aux questions posées.

Hé bien, nous avons donc reçu la visite du Sire de Rodelle ; un homme assez peu agréable semble-t-il, mais je peux me tromper ; en tous cas il ne paraissait pas très communicatif, et ne semblait guère goûter la convivialité de Camboulas...
De fait, il disait être à la recherche du Père Decimus ; ayant appris son décès, il s'empressa de tourner les talons, et de reprendre sa route.
Il nous a dit vouloir prendre l'érudit à son service, comme secrétaire et chapelain. Mais à mon avis... il ne nous a pas tout raconté.


Erich pensa un court instant "comme le prieur de Saint Georges", mais évita cet ajout.

Il laisserait Millysande expliquer le pourquoi de la garde, puisque, quoique partageant cette décision, il ne fut pas le donneur d'ordres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Thibali

avatar

Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Ven 23 Nov - 20:55

Installée autour de la table avec les autres, je mangeais tranquillement en écoutant.

Je ne pus m'empêcher de parler lorsqu'Erich eu terminé son explication au capitaine.


Tous ces mystères autour de ce clerc. Depuis le prieuré, nous avons plus d'interrogations que de réponse.
Et Rodelle ne m'a pas eu l'air net du tout.
La garde du petit Barri est justifiée pour le moment, enfin tant qu'on en aura pas le coeur net.
C'est mon avis....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnaud

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Ven 23 Nov - 21:57

Un peu plus et il se serait pavané comme un paon.
Pas souvent qu'on l'invitait à la table des nobles. C'était un moment important dans une vie.

Il était bien conscient du quiproquo aussi, il évita de trop en faire.
Le dos droit, il se tenait tranquille en mangeant lentement, il faisait attention également à ses manières en copiant les hommes autours de la table.

Mais il ne poussa pas le bouchon jusqu'à intervenir dans la conversation, pour le moment.

A bien y penser, le Briel , il devait enrager là bas dans la cuisine. Par contre, Arnaud était un peu déçu, il aurait pu profiter de la présence de Mosca , s'il avait partagé le repas en cuisine avec les autres.
Dilemme dilemme, choisir entre son cœur et son devoir, c'était parfois difficile.
Mais sa loyauté envers la vicomtesse de Creissels passait avant tout.

Il écoutait donc les échanges avec attention mais tout çà était bien étrange, fallait bien le dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 417
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Ven 23 Nov - 22:43

Finalement le repas était bien et nous devisions autours de la table en mangeant.
Bien sûr Antoine était curieux des évènements et c'était normal.

Je pris donc la parole à mon tour.


Quel personnage antipathique, n'est ce pas ?
Effectivement le sieur de Rodelle, avec ses gens d'armes, a semblé plutôt furieux je dirais, à l'annonce du décès de Décimus.

J'ai eu l'impression que nous l'avons pris au dépourvu et ses réponses autant que ses questions étaient étranges.
J'ai nettement eu le sentiment qu'il nous cachait beaucoup de choses.
Venir d'aussi loin pour chercher clerc à Camboulas, alors que j'en connais plusieurs aussi compétents à Rodez, cela m'interpelle.
Mais ce n'est pas l'essentiel, il nous a sorti de fausses excuses et il a semblé bien pressé de repartir dans la direction d'où il était venu.
J'ai le pressentiment qu'il se passe quelque chose sans pouvoir mettre le doigt dessus.

Mais nous ferons plus ample recherche et inspection du petit Barri dès demain. Nous trouverons peut être des indices à toutes ces questions.

Quoiqu'il en soit, oui j'ai demandé au sergent de laisser deux gardes jusqu'à mon retour demain, pour surveiller l'endroit et ainsi éviter de mauvaises surprises.

D'autant que j'envisage de prendre possession de l'endroit comme résidence lors de nos séjours. Ce qui serait beaucoup plus confortable qu'ici et à proximité.


Je n'en dis pas plus mais j'avais déjà moults questions à réfléchir et à éclaircir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gars Briel

avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Ven 23 Nov - 22:52

Pendant ce temps là dans la cuisine, Briel profitait de l'agréable compagnie des nains difformes.
Croyez moi, c'est de l'ironie. Et il bougonnait


Non mais comment çà l'autre il est à la table des seigneurs ? Et pis, nous on mange souvent à leur table d'ailleurs mais aujourd'hui, relégués aux oubliettes !
Mosca ! Dis quelque chose ! D'habitude tu as pas la langue dans ta poche.
Tu en pinces pour l'autre là ?

En plus on va tout perdre de la conversation qu'ils ont et qui qui va se taper l'aventure ensuite ? Nous !
Alors moi j'dis c'pas juste !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Mosca

avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 01/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Ven 23 Nov - 23:04

Ta gueule, je bouffe...

Non mais c'est pas vrai qu'il va nous taper une crise de jalousie, le morveux ; ho, hé, hein ? Bon.


Ouais ? C'est quoi ton souci ? Ton écuelle a pas été assez remplie ? Hé ben, le toupin est là-bas sur les braises, t'as qu'à retourner te servir !
C'est que ça te manque vraiment, la compagnie de la haute ? Hé ho, y a six mois encore tu savais pas quoi t'allait te mettre sous la dent, tu couchais par terre et t'étais couvert de vermine, là tu manges à ta faim trois fois par jour, t'as un toit sur la tête et un matelas sous les fesses, et t'es vêtu de frais et lavé autant que tu veux. Alors t'es pas trop bien placé pour la ramener, que je sache...


Et inutile de relever la réflexion sur l'autre gamin, là ; manquerait plus que ça, que ça tourne au combat de coqs.

_________________
Faites la mouche, pas la guêpe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine de Brulhiac.

avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 08/11/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Sam 24 Nov - 18:46

Merci Messire !

Antoine attrapa le tranchoir fraîchement coupé et commença à manger de bon appétit. Un peut de vin ne ferait pas de mal bien sûr. Il est évident que la patronne ne parlait que du vin en dehors des repas... Il se servit largement.

Ahhh?  c'était le sire de Rodelle? Je me demande bien ce qu'il venait fureter ici. Peut-être un y avait-il un lien entre Décimus et son frère? Le frère cadet de De Rodelle est chanoine à la cathédrale de Rodez. Il se dit aussi qu'il est particulièrement bien placé auprès de l’évêque.
Vous avez bien fait pour les hommes. Est-ce que vous savez ce qui a emporté Décimus? Il me semblait aller parfaitement bien la dernière fois que je l'ai vu.  


Manger lui faisait du bien. La longue marche, blessé, au côté de son cheval, lui avait donné faim. Antoine repensait à ce De Rodelle. Ce vieux croûton...

Savez-vous qu'il a épousé une jolie jeune femme, très instruite, il y a 5 ans? Elle devait bien avoir disons...30 ans de moins que lui. Et puis, fortunée, qui plus est !


Le capitaine vida son gobelet et le re-remplît.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 708
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Sam 24 Nov - 20:34

Tout comme le capitaine, Erich ne manqua pas de faire honneur au pichet de vin. Il repensa d'ailleurs à son projet de planter la vigne à Camboulas. A voir, on avait pour le moment d'autres sujets de préoccupation hélas.

Les révélations d'Antoine captèrent son attention. Il se mit sur l'oreille l'histoire du frère chanoine, mais surtout, cette affaire d'héritière piqua tout particulièrement sa curiosité. Un nouvel élément... qui ne se raccordait en rien aux précédents. Il entrevit un écheveau bien plus enchevêtré qu'on n'aurait pu l'imaginer de prime abord.


D'accord ; encore un vieux grigou qui s'envoie une jeunette ; misère...

Il réfléchit un instant, et se dit qu'au final il était bien mal placé pour causer ; lui-même n'avait-il pas épousé une jouvencelle, de presque cinq ans sa cadette ? Oui bon d'accord. C'était cinq ans, pas trente.
Mais tout de même.

Allons donc ! Il reprit le pichet, resservit l'assemblée sans oublier Arnaud, et finit par son propre gobelet. Puis le levant, il prononça sur un ton cérémonieux :


Que Dieu garde toutes les mal-mariées !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Arnaud

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Sam 24 Nov - 22:16

Arnaud porta haut son gobelet et se dépêcha de prendre une bonne rasade en espérant que la vicomtesse de Creissels n'aurait pas d'objection.
Il réfléchit quelques instants aux révélations du Capitaine puis osa mettre son grain de sel.


Quand nous étions à Rodez, j'ai entendu parler de la jeune femme du sieur Rodelle.
Vous savez ce que c'est , on croise les hommes d'armes et les domestiques de tout le monde et ça parle et ça parle...

On disait sur cette belle jeune noble dame que depuis son mariage avec le sieur de Rodelle, y a plusieurs années, personne ne l'aurait revue.
Un peu étrange qu'elle demeure cloitrée dans sa demeure non ?
Enfin c'est ce que je présume puisqu'elle a disparu de la circulation.


Après avoir laissé tomber les rumeurs entendues, il se tut et se hâta de terminer son godet .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine de Brulhiac.

avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 08/11/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 25 Nov - 16:21

C'est vrai qu'on ne l'a guère revue depuis leur mariage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 417
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 25 Nov - 23:18

Je mangeais tranquillement en écoutant et en entendant les révélations, le mouvement que je portais à ma bouche s'arrêta. Je reposais la bouchée dans mon assiette et lançais un regard autant à Antoine qu'à Arnaud.

30 ans vraiment ? Et on ne l'a plus revue !
On connait l'identité de cette jeune femme ?
D'ailleurs pauvre elle, mariée à ce glaçon rébarbatif.


J'avais beau chercher dans ma mémoire, je n'avais pas souvenir du mariage d'une jeune noble que je connaissais.
Mais tout cela avait de quoi laisser songeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibali

avatar

Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 25 Nov - 23:29

Regard sévère en direction du jeune Arnaud, mais la mandra ne dit rien.
Vraiment ces jeunes profitaient de toutes les occasions et elle n'était pas sans savoir qu'Arnaud à son âge et à force de côtoyer les hommes d'armes, avait déjà goûté à certains breuvages.

Elle ne fût pas non plus étonnée de ce qu'il apporta comme surplus d'information.
Tout le monde savait que les petits secrets de tout un chacun étaient faciles à connaitre pour qui voulait en écoutant les serviteurs.

Elle réfléchit donc à l'information et même en fouillant sa mémoire, elle ne trouva pas la réponse à la question de Millysande.
Elle haussa donc une épaule et laissa tomber.


Peut-être une jeune fille non rouergate,  car je ne sais pas plus que toi qui peut bien être cette pauvre jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fortuna

avatar

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 25 Nov - 23:45

Le repas s'acheva bientôt, la discussion roulant sur les évènements de la journée, et parfois s'en éloignant. Bientôt la lassitude se fit sentir. Cette première journée avait été bien chargée.

Les trois nobles furent menés par un des gardes à la demeure d'Antoine, alors même que ce dernier prenait ses quartiers au castel. Briel et Arnaud quant à eux eurent à coucher dans une pièce de la tour nord, alors que Mosca se voyait octroyer une place dans le logis des servantes.
La nuit se déroula sans encombre, et fut reposante pour chacun ; aucune alerte, aucun son de cor ne vint troubler la sérénité du capitaine blessé ni des voyageurs.

Et comme prévu, dès avant le lever du soleil... le coq, remis de ses émotions de la veille, commença de chanter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine de Brulhiac.

avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 08/11/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 26 Nov - 11:03

Le capitaine avait réussi à anesthésier sa douleur, à grand renfort de vin. Il regarda son poignet bleuissant qui dépassait de l'attelle, massa sa main ankylosée, bailla et se leva. ses invités n'allaient pas tarder à remonter au château. D'abord s'assurer que tout était prêt en cuisine et prendre des nouvelles des hommes qui avaient assuré la garde durant la nuit, au château comme au 'Tit Barri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 708
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 26 Nov - 22:09

Et un nouveau jour commença.

Levés de bon matin, Erich, Millysande et Thibali remontèrent au plus vite vers le castel. Il s'agissait bien sûr de déjeuner, de retrouver le capitaine, et surtout de s'apprêter au plus vite pour visiter cette demeure qui commençait à se perdre dans un brouillard mystérieux. Que pouvait-il bien y avoir là-bas de si peu commun, pour que l'on s'y intéresse à ce point ?

Le petit groupe passa la poterne, confia les chevaux au premier palefrenier croisé, et marcha vers les cuisines. On n'allait pas s'éterniser à table mais comme on dit, un sac vide, ça ne tient pas debout !

Entrant dans la pièce, Erich aperçut le Capitaine Antoine et marcha vers lui d'un pas décidé.


Le bonjour à vous ! Nous avons passé une nuit très plaisante en votre demeure, que Dieu vous bénisse ! Et vous même ? Comment allez-vous ce jour ?


Il n'était certes pas médecin, plutôt dilettante ; et espérait que les Dames allaient s'assurer que tout allait bien concernant le poignet de l'homme d'armes.


Comme vous le savez, nous comptons descendre au Petit Barri ce jour. Peut-être désirerez-vous nous accompagner ?

Il lui vint à l'esprit une image saugrenue ; la maison était juste à côté, on pouvait aussi bien y descendre à pied ; cependant, le "rang" exigeait qu'on s'y rendit à cheval ; ou alors, accompagnés d'une escorte bien visible. Quelles foutaises...

Il se demanda ce que son épouse déciderait ; et il se plierait sans doute à sa décision sans contester ; ça n'était pas vraiment vital, de fait.
Mais tellement grotesque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Thibali

avatar

Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 26 Nov - 22:23

A la suite du couple comtal, elle entra dans la cuisine et s'approcha également d'Antoine.
Son objectif était de vérifier l'état du blessé et de l'attelle.

En s'approchant, une forte odeur de lendemain de veille lui remplit les narines.
Thibali pinça les lèvres mais ne dit rien, à quoi bon ?

Elle demanda à l'homme comment il se sentait et inspecta la main.
Encerclant ses doigts de sa main, elle ressentit la bonne chaleur de la peau et aucun froideur.
Satisfaite, elle laissa tomber ces mots.


Faudra faire bouger vos doigts régulièrement sinon ils vont ankyloser et ne vous étonnez pas votre main ainsi que votre bras risquent de prendre les couleurs de l'arc en ciel dans les jours à venir. Dégradé de mauve au jaune pendant la guérison, cela est tout à fait normal.
La douleur aussi s'estompera un peu plus de jour en jour, tant que vous n'utilisez pas votre bras inconsciemment.
Si vous ne faites pas d'abus, vous devriez pouvoir recommencer à l'utiliser d'ici 3 semaines mais sans lever de poids, que des gestes du quotidien.


Elle se tourna pour prendre place à table, son estomac se rappelait à son souvenir. Mais surtout elle avait hâte d'enfin voir de près cette mystérieuse demeure. Livrerait elle quelques secrets ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 417
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 26 Nov - 23:05

La nuit de repos fut fort appréciée au logis du capitaine. Mais il était tôt quand nous étions tous déjà prêts à repartir.

Non seulement étais-je excitée de voir de mes yeux le projet que je chérissais, mais encore plus depuis les évènements de la veille. Ma curiosité avait été piquée et le sentiment de quelque chose de louche ne me lâchait plus depuis.

Notre retour au Château fut donc rapide et nous nous retrouvâmes tous dans la cuisine.
Je laissais Erich discuter avec Antoine, ainsi que Thibali vérifier l'état du blessé, pendant que je m'assurais que le déjeuner était prêt.

Prenant place à table, je dis à tous.


Dépêchons nous, il me tarde d'aller inspecter le petit Barri et peut être trouver quelques réponses à nos questions. Nous prendrons les chevaux, plus facile de se déplacer si besoin en urgence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 708
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 26 Nov - 23:13

Bien, au moins on avait la réponse ; on irait à cheval. D'accord.

Erich terminait son déjeuner et déjà envisageait la suite de la journée.


Soit ; et qui emmènerons-nous ? Penses-tu avoir besoin de quelque escorte, ou serons-nous "autosuffisants" ?

Dans les faits la demeure était visible depuis les remparts ; alors vraiment, en cas de souci, l'affaire serait vite connue... Il suffirait de placer un garde qui ne perde pas l'endroit de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Le gars Briel

avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 26 Nov - 23:21

Dans son coin le gamin s'était hâté de manger et quand il entendit le Vicomte parler d'escorte, il n'attendit même pas la réponse de la dame.
Il sauta sur ses pieds, pour aller vers la porte, déjà prêt à partir.


Moi j'en suis, je vous accompagne, z'inquiétez pas votre altesse.

Non mais si vous croyez qu'il resterait ne serait ce qu'une minute de plus avec ces domestiques tordus, pas question ! Surtout que çà sentait l'aventure à venir à plein nez.
Pas question qu'il n'y participe pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 417
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 26 Nov - 23:30

J'allais répondre a Erich lorsque Briel intervint de façon intempestive.

J'échangeais un regard en souriant avec mon époux puis répondis au jeune garçon.


Oui Briel, que ne ferions nous sans toi.
Et toi Mosca ?


Je tournais mon regard interrogateur vers la jeune fille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Mosca

avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 01/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 26 Nov - 23:42

Gné ? Qué ? Kikimkoz ?

Alors ouais, déjà que j'avais pas ma paillasse habituelle ; qu'il a fallu que je supporte les ronflements et les éructations nocturnes des bonniches de Camboulas ; v'là t'y pas en plus que le fameux coq s'était déchaîné avant mâtines, même que depuis il s'était pas vraiment arrêté, un petit coup toutes les minutes, Kikiricouic ! Total, j'ai pas fait ma nuit, et en plus je suis de mauvais poil...


Qui ça ? Moi ? Mais, qu'est-ce que j'ai fait, je... C'était même pas moi, d'abord !
C'est pas beau d'accuser sans preuves...


Bon, avec ça déjà, je m'étais bien tirée d'affaire. Allez, je reprend une bonne gorgée de mon infusion bien chaude ; passiflore-aubépine, parait que c'est efficace contre l'énervement ; j'en ai besoin.

Ouais... c'était quoi la question ? si je viens avec vous ?
Bah ; faire ça ou rester ici avec les autres guinedoules... j'ai vite choisi.

Et puis j'ai toujours bien aimé les vieux machins.


La preuve, je reste au service du Vicomte Erich ; si c'est pas une vocation d'archéologue que j'ai là...

_________________
Faites la mouche, pas la guêpe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au pays de Camboulas.
Revenir en haut 
Page 8 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Wikileaks: Les pays Arabes peu tendre envers l'Iran
» Leaders de mon pays, je m'adresse à vous !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Tour des Lys :: Aventures dans l'Histoire :: Le verger du Roi Louis-
Sauter vers: