La Tour des Lys

Petites errances rôlistiques ou bien réelles
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Au pays de Camboulas.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 22 Oct - 23:35

Erich ne put s'empêcher de rire sous cape à la réaction de Thibali, qui pour tout dire ne l'étonna même pas ; il ne connaissait que trop bien la curiosité maladive de la Mandra.

S'approchant du foyer, il déposa à chauffer dessus la pierre de l'âtre poissons et tranches de lard, tandis qu'il préparait un assortiment de légumes frais qu'il fit revenir dans un caquelon garni de graisse d'oie, avec quelques précieuses épices d'Orient. Tout en s'affairant à sa tâche culinaire, il répondit :


Bientôt ? hé bien, je ne sais pas... pour ma part je n'ai rien de prévu dans les trente prochaines années…
Je me disais donc, que nous pourrions tout aussi bien prendre la route dès demain matin ? Le temps de régler quelques menues affaires ici. Ce qui devrait être bien vite expédié. Nous marcherions plein sud, en repassant par le Vibal, cela me parait le chemin le plus aisé et le plus direct…


Se tournant vers sa Dame :

Je ne sais pas ; n'est-ce pas ainsi que tu envisageais l'affaire ?
Et BIEN SÛR, je pense que la compagnie de Thibali serait la bienvenue… me trompé-je ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Millysande

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 22 Oct - 23:48

La réaction de Thibali me fit rire , d'ailleurs j'avais espéré attiser sa curiosité justement.
Ce petit voyage lui ferait du bien.

Je me resservie du fromage tout en suivant du regard les préparatifs d'Erich.
Ce qui ne manqua pas de me faire grimacer ...du poisson, je détestais le poisson et il le savait pourtant.
Me resterais le lard et les légumes.
J'échappais un soupir de dépit.

Il se tourna vers moi a ce moment là et je m'empressais de répondre tout en acquiesçant de la tête.



Mais bien sur que Thibali sera la bienvenue, nos petits voyages sont d'ailleurs toujours agrémentés d'imprévus plutôt dérangeant, ton aide sera bienvenue certainement.

Partir demain ? Oui pourquoi pas, mais que fait on de la mosca et de Briel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mar 23 Oct - 0:08

Et voilà, les questions gênantes étaient lâchées : qu'allions nous faire de nos deux fléaux ?

Mosca et Briel ? Hmmm, je ne sais pas ; à moins de les vendre sur une galère turque ; mais on n'en trouve guère à naviguer sur le Viaur, hélas…

Il mit les couverts, et déposa les denrées au mitant de la table ; chacun se servirait selon ses goûts, il ne savait que trop bien à quel point ces Dames étaient difficiles…

Non, vraiment ; le gamin, ça n'est pas évident de le laisser seul ; Mosca, par contre, est suffisamment indépendante. A voir.
Si on décide de se les traîner… Il faudra que je demande à quelque fermier du voisinage de s'occuper de la tour, et du troupeau. Ça ne devrait pas être bien compliqué ceci dit.


Se tournant vers la Mandra :

Et toi Thibali ? peut-être devrais-tu au moins demander à ton jeune "capitaine", de nous accompagner ? Il n'y a pas beaucoup de troubles signalés dans la région ces temps-ci, mais nous allons quand même voyager plus d'une journée, dans des forêts, et par des endroits assez peu peuplés.
Et puis, mine de rien, notre rang nous oblige à une certaine étiquette… alors oui, il serait sans doute souhaitable que nous ayons chacun au moins un suivant…


Il poussa un soupir un peu las ; ouais ; on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a, hélas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Thibali

avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mar 23 Oct - 1:11

Elle sourit en retour a ces deux amis tout en écoutant la suite.

Le repas fut posé sur la table et elle évita le poisson pour se servir du lard et des légumes.
Elle réprima un fou rire en écoutant les commentaires d'Erich sur l'inénarrable Mosca qu'elle connaissait fort bien et du jeune Briel.
Mais demeura bouche bée sur la suite


Mon jeune "capitaine" ? Tu parle d'Arnaud ? ce n'est pas mon capitaine. loin s'en faut. Mais il est dans la famille depuis tout jeunot, on lui laisse certaines illusions.
Mais oui, il ne me lâche jamais d'une semelle donc il suivra. Quand aux deux autres, ils rentreront à Rodez , voir même a Creissels où ils seraient utiles.
Donc nous partons demain, si tout le monde est d'accord.


Elle termina son assiette et son verre de vin tranquillement en imaginant déjà la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fortuna

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mar 23 Oct - 22:38

Il fut donc décidé, comme on s'en doutait, que "tout le monde" s'en irait à Camboulas. La soirée s'acheva à régler de menus détails ; on déploya un lit de camp pour Thibali dans la cuisine, l'hospitalité médiévale n'étant plus ce qu'elle aurait été au XIIème siècle, où tous les invités eussent partagé le lit de leur hôte. Briel eut le droit de se faire une petite place dans le logis de Mosca, et les hommes d'armes se blottirent sous la tente comme de jeunes chiens fous.

La nuit se déroula donc sans anicroche.

Le lendemain, on se hâta de plier bagages , certes on n'allait pas fort loin, mais un minimum était nécessaire. Linge de rechange, bien sûr ; mais aussi, certains accessoires inévitables : armes de trait et de contact, entre autres.

Erich prit sa miséricorde, son épée "main et demie" qu'il pendit à l'arçon, et bien empaquetée, une petite arbalète de chasse.
Mosca se contenta d'une dague effilée et de son arc court.

Le plus proche paysan, qui faisait partie des gens d'Erich, serait chargé de veiller sur la propriété et sur le troupeau en l'absence de Mosca, qui bien sûr avait râlé de devoir prendre la route ; comme elle eût râlé si on l'avait laissé seule.

La compagnie se mit en marche au grand complet en toute fin de matinée, après une rapide collation ; on se sépara vers Bozouls des deux hommes d'armes de Thibali, qui continuèrent vers Creissels, fief situé non loin de Millau.

La troupe qui marchait donc vers le sud, était composée, en tête, des Dames Millysande et Thibali, accompagnées de Sieur Erich ; et suivis respectivement par Briel, Arnaud et Mosca. La jument de bât tenue à la bride, fermait la marche.

On avait donc choisi de passer la soirée et la nuit dans le fief de Millysande, au Vibal ; la maison était un peu moins austère et isolée que n'était la "Tour des Lys", perdue sur ses hauteurs espalionnaises.
Et puis ça serait l'occasion de prendre des nouvelles des "oursons du Vibal", comme on les appelait maintenant.

Le lendemain matin on repartirait directement vers Camboulas, en passant par le site de Saint Georges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibali

avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mar 23 Oct - 22:47

La Mandra était habituée a la vie de campement avec ces multiples batailles auquelles elle avait participé.
Ainsi le lit de camp, pour la nuit ne fut pas un problème, pas plus que de prendre le stricte minimum pour cette virée.
Son épée et sa dague qu'elle ne quittait jamais accompagné de son éternel bouclier orné de ces armes.
Elle recommanda a Arnaud de prendre son arc et son épée, le reste fut laissé aux hommes d'armes qui les quittèrent a Bossouls pour continuer leur route vers Creissels.
Ils se retrouveraient tous un de ces jours prochains a la fin de ce petit voyage.

Consignes furent données avant qu'ils ne les quittent et elle partit le coeur léger en sachant qu'un messager lui serait envoyé a Camboulas si souci il y avait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mar 23 Oct - 23:19

Je levais les yeux au ciel en entendant Erich sur le sujet de la Mosca et Briel.

Mais oui , mais oui, emmenons les, et puis jusqu’à maintenant, ils ont toujours su nous être utiles dans nos péripéties.

Ainsi le reste de la soirée se déroula sur la planification et l'organisation

A l'aube le lendemain



Debout dès l'aube, je supervisais les préparatifs et j,étais tellement impatiente que je failli oublié mon épée.
Fort heureusement au dernier moment, en voyant Thib se prémunir de la sienne, j'allais la quérir pour m'en équiper.

J'avais eu un peu de mal a dormir , trop emballée non seulement par le voyage mais également par l'espoir de la nouvelle acquisition. Évidement tant que nous ne serions pas sur place et que nous n'aurions pas eu toutes les informations, l'affaire demeurait incertaine mais j'espérais beaucoup a ce sujet. Depuis que j'avais appris le décès du jeune clerc Decimus , le souvenir du Petit Bari ne me lâchait plus.

Il est vrai que lors de nos précédents voyages, nous avions dû faire face a des surprises plus étranges les unes que les autres. Valait mieux être prudent cette fois ci encore.
Je me répétais dès le début de la chevauchée, qu'il valait mieux prévenir que guérir.

Le voyage se fit paisiblement, la nature et la météo nous étaient favorables, restait plus qu'a souhaiter que la suite se déroulerait aussi bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mar 23 Oct - 23:44

On fit donc la route sans encombre jusqu'au Vibal, à travers les paysages toujours changeants du Rouergue ; causses, canyon de Bozouls, forêts, bocages vallonnés…

En cours de route, Erich éprouva le besoin de conter des bribes de son rêve de l'autre nuit à ses amies ; certaines images le troublaient encore.


Non mais, franchement ; dans ce monde insensé, on élisait les nobles… et même les rois. Le plus illettré des rustres, pouvait participer à choisir son régnant ; 'ous rendez compte ?

Il cita aussi la dégénérescence de l'Eglise, qui n'était déjà pas dans un état bien glorieux par les temps qui couraient ; les impudiques contestations des plébéiens prêts à la révolte et à l'insulte sans aucune crainte du gibet ; jusqu'à des sortes de rites occultes incohérents, ainsi il se voyait avec ses amies, en train de brûler des monceaux d'herbes aromatiques sur un bûcher géant…

Oui… il parait qu'on faisait ça pour la renommée de notre Comté ; une sorte d'invocation, ou je ne sais quoi. Non mais je vous dis, ce rêve c'était vraiment du n'importe quoi, hein !
Je suis vraiment désolé que vous ayez été mêlées à cette histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Millysande

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mer 24 Oct - 22:54

A l'évocation du rêve de mon époux, j'ouvris des yeux ronds en le regardant.
A mon avis je devais être bouche bée aussi.

Je pris un certain temps de réflexion, il était vraiment temps  que je rejoignes mon époux, car selon sa description, cela faisait trop longtemps qu'il vivait retiré.
Pourtant il n,y avait pas une seule personne plus équilibrée que lui. Vraiment bizarre, j'en eu le frisson en espérant que ce ne soit pas un rêve prémonitoire.


Quel terrible rêve tu as fait là , un vrai cauchemar !
Comment un tel monde serait il possible, je n'ose pas l'imaginer.


Tout en discutant, ils arrivaient déjà au Vibal et elle prit la route vers sa demeure qu'on apercevait un peu plus loin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibali

avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mer 24 Oct - 23:10

Elire les nobles ? Des rituels de sorcelleries ?
Mais que racontes tu là mon ami !

C'est totalement fou ce rêve, je me demande ce qui a bien pu t'emmener dans de telles divagations.
N'aurais tu pas abuser la veille de la dive bouteille ? Ou peut être as tu mangé quelque chose de pas frais ?


Elle aperçue les contours du Vibal qui se profilait et sourit.
Finalement , le voyage s'était bien déroulé , n'empêche que le récit d'Erich la remplissait d'inquiétude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Mosca

avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 01/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mer 24 Oct - 23:31

Le Vibal ! Et voilà, on était revenus chez les cinoques ; si tant est qu'il y eut quelque part en Rouergue, un endroit qui soit épargné, parce que pour le moment… entre les jouvenceaux qui déplacent les bornes des champs pour emmerder leur parenté ; les bergers misanthropes qui dévorent leur troupeau tout cru ; et les mères attentionnées qui enferment leurs gamins dans des fours à pain, et que ça en fait sortir des ours*… on avait peut-être pas encore tout vu, mais on était déjà bien avancés !

En attendant on allait pouvoir se dégourdir les pattes de derrière, ça ferait point de mal. Quoique, je sentais bien venir le coup foireux : ça allait encore être à moi de préparer la lichade de ce soir, à moins que la Marisou ait daigné reprendre du service ?

J'allais d'ailleurs m'en enquérir bien humblement auprès de la proprio du lieu :


Heu, Dame Millysande…
Z'aurez besoin de moi ce soir ? OU BIEN est-ce que je peux tout de suite aller faire un tour en ville, dès qu'on aura parqué les choualles ?


Ouais ; pas tant que je sois attirée par les folles nuits du Vibal ; mais si je pouvais changer un peu d'air… surtout que le gars Arnaud là, j'l'ai surpris une fois ou deux à me reluquer le décolleté… ouais bon c'est de son âge on va dire ; mais avant qu'il se fasse trop des idées, j'm'en vas mettre quelques toises de distance ; au moins pour ce soir.

Surtout que le voyage est pas fini on dirait...


* Pour comprendre les paroles de Mosca, lire l'aventure "D'un chateau l'autre" (bientôt retranscrite sur ce forum)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mer 24 Oct - 23:38

Je sursautais a la demande de la Mouche. Elle croyait vraiment qu'on la laisserait faire la cuisine ici au Vibal ?
Connaissant la Marisou, elle en ferait une crise d'apoplexie.
J'haussais les épaules et après un regard vers Erich , acquiesçais a sa demande.


Après avoir soigné les bêtes et tout rangé pour la nuit, oui tu peux aller te promener en ville.
Méfis toi quand même des ours, on sait jamais si de nouveaux ne seraient pas apparus en ville.


J'avais ajouter la dernière remarque avec un sourire narquois et amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Jeu 25 Oct - 20:57

On mit pied à terre ; pas mécontent de retrouver le Vibal… enfin apaisé ; parce que oui, la dernière fois, l'ambiance était pour le moins… tendue !

Les hommes menèrent les chevaux à l'étable ; puis on s'installa dans la pièce principale, sise au rez-de-chaussée, qui telle une salle d'auberge, faisait aussi bien office de salle à manger, cuisine et salon de réunion.

Dès que tout le monde se fut mis à son aise, Erich prit la parole.


Ainsi ; nous ne sommes plus très loin de notre objectif ; deux heures de marche sans se dépêcher, cela nous permet de ne pas être trop pressés demain matin.

Je pensais donc que nous pourrions nous lever à une heure normale ; c'est à dire, pas après le soleil mais pas avant non plus ; prendre notre déjeuner, seller les montures et avancer tranquillement, tandis qu'un vaillant messager, plein de la fougue qui sied tant à la jeunesse, pourrait partir une heure environ avant nous, et allant d'un bon pas, il se ferait un devoir de prévenir les gens de Camboulas de notre arrivée.


Tournant un regard malicieux vers la Dame de Creissels :

Thibali… ne penses-tu pas que cette mission irait à merveille à ton "Capitaine" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Arnaud

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Jeu 25 Oct - 21:16

Pour une fois , Arnaud était prêt a la première heure et surtout il avait été muet tout le long de la route.
A croire qu'il était ébranlé. Dans les faits, les premiers émois qu'il ressentait, le déstabilisait complétement.

Il se sentait comme un sombre idiot dès qu'il était a proximité de la jeune Mosca.
Il s'était bien rendu compte, qu'il l'avait mit mal à l'aise puisqu'elle tentait de fuir sa compagnie.
Penaud , il réfléchissait et pour la première fois depuis longtemps, le sieur de Quincy lui manquait.
Il aurait bien eu envie de lui confier son tourment et lui demander conseil.
Malheureusement, il ne voyait pas a qui d'autre se confier.

Il avait donc été plutôt tranquille et observer le paysage d'un oeil distrait, tout le long de la route.

Arrivé a destination, il suivi les autre pour aller soigner les chevaux et préparer son campement pour la nuit comme a son habitude, toujours sans piper mot.
Quelle ne fut pas sa surprise, lorsque le jeune Briel lui fit signe de le suivre pour rentrer dans la grande maison, il acquiesca et s'installa dans un coin en demeurant silencieux.

Le seigneur du lieu lança la discussion avec les dames et Arnaud prêta l'oreille soudainement.
Avait il entendu la bonne chose ? Lui confierait on une mission d'importance ?
Il se redressa et tourna le regard vers sa comtesse en retenant son souffle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibali

avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Jeu 25 Oct - 21:55

Après l'arrivée, on se retrouva dans la salle commune et les discussions reprirent à bâtons rompus.

La Mandra souriait et profitait de cette ambiance bon enfant.
L'on mentionna la suite du voyage et finalement, il fut mentionné d'envoyer un messager.
Elle tiqua lorsqu'Erich mentionnant encore une fois son ¨capitaine ¨, il allait donner des idées au jeune Arnaud qui avait déjà l'imagination fertile.

Elle porta son regard sur celui ci en notant que les mots n'étaient pas tombés dans l'oreille d'un sourd.
Réprimant un sourire, elle acquiesça.


Arnaud saura parfaitement assumer cette mission. Il faudra juste lui indiquer la route clairement.
J'ai l'impression d'ailleurs qu'il s'est un peu ennuyé pendant cette première partie du voyage.
On ne l'a pas entendu souffler mot, ce qui est ma foi, très inhabituel chez lui.


Elle n'ajouta rien de plus car elle avait surpris les regards que le jeune garçon lançait vers la mouche.
Pauvre gamin, il avait choisi un adversaire de taille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Ven 26 Oct - 23:47

Je fus ravie de retrouver La Marisou et Perdigal, mais j'eus peine a reconnaitre les deux gamins.
Pas qu'ils avaient vieilli non, plutôt changé de comportement.
Ils étaient sages comme des images, ce qui contrastait énormément avec leurs attitudes d'avant....

Je pris le temps de discuter avec mes métayers qui me racontèrent les dernières nouvelles.
Je ne sus pas trop si je devais rire lorsque la mère me raconta ce qui se disait dans le village.
Apparemment, lorsque les autres enfants tentaient d'embêter nos jeunes oursons, enfin ex oursons.
Ils remontraient les babines en grognant et l'on pouvait apercevoir des griffes qui pointaient a leurs doigts.

Encore des histoires à dormir debout me direz vous, mais je ne pouvais qu'imaginer que la chose soit possible, malheureusement et je me demandais ce qui se passerait dans le futur quand ils grandiraient.
Valait mieux pas trop y penser pour le moment.

Bref la petite famille se portait bien et tout le monde semblait avoir retrouvé une certaine sérénité, ce qui en soit était l'essentiel.

Les plans pour le lendemain furent mis en place et tout le monde se retira pour la nuit.

Malgré tout, dès l'aube , je fus sur pied et rejoignis la grande salle pour le petit déjeuner.
Avec tout ce monde, La Marisou aurait surement besoin d'un coup de main, mais elle refusa tout net et me relegua à ma place comme elle disait.

A savoir, sur une chaise à attendre les autres.
Chacun arriva à son rythme puisque aucun d'entre nous n'était pressé sauf le jeune messager, déja prêt dans un coin et qui trépignait en attendant ses consignes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Sam 27 Oct - 0:20

Erich ne fut pas bien long à suivre son épouse dans la grand-salle ; il rejoignit le jeune Arnaud, le prit à part, et lui expliqua le chemin à suivre, tout en griffonnant à la mine de plomb un schéma et quelques notes sur un papier grossier.

Trois lieues environ séparaient les deux fiefs de Millysande ; la première partie de la route était simple, il suffisait de longer le lac de Pont de Salars en le laissant toujours à sa gauche. C'est ensuite qu'il fallait être plus vigilant, car on entrait en forêt et le terrain était accidenté.


Si jamais tu te retrouves sur la rive gauche du Viaur… c'est que tu t'es trompé !

Il le laissa ensuite faire ses préparatifs, non sans l'inciter à manger un morceau avant de partir.

Puis il déjeuna à son tour, saluant les arrivants qui les rejoignaient peu à peu. Par le vitrail losangé de la pièce passaient les premiers rayons du soleil, et dans une pièce au dessus de la cuisine, Mosca râlait déjà, contre Dieu sait quoi ; ça allait être apparemment une belle journée de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Arnaud

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 28 Oct - 22:05

Arnaud était impatient de bouger et surtout de montrer a tout le monde qu'il était un bon soldat et messager.
Il fut prêt dès l'aube et attendit.
En plus , la situation lui permettrait de se reprendre en main et de ne pas continuer à avoir cette attitude un peu niaise qu'il avait depuis deux jours.

Plus fort que lui, son cerveau semblait se vider de toute substance dès qu'il était en présence de la Mosca.
Aussi bien mettre distance pour réfléchir a tout cela.


Oui m'sieur, bien m'sieur.


Il écouta les consignes du vicomte Erich, prit le plan en le fourrant dans sa sacoche et fila en direction de Camboulas. Ah oui, pas a pied quand même, sa monture était déjà prête et il partit comme s'il avait le diable a ces trousses.

Le trajet était simple , au moins sa première partie, la distance se franchit facilement.
Le lac à gauche, ca le faisait bien, mais une fois entrer en forêt , il dû contourner quelques obstacles et se retrouva du coté droit du lac.
Pfffff, comment avait il fait son compte, il dû revenir sur ces pas et fini par retrouver le bon trajet.

Il aurait eu l'air d'un bel idiot que de se perdre sur la route. Surtout que son orgueil et sa réputation en aurait prit un coup.

Ce fut donc soulagé qu'il aperçu les silhouettes des deux tours sur un promontoire malgré le terrain vallonné.

Ouf, il avait réussi, il s'y dirigea tranquillement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 28 Oct - 22:34

Tout le monde avait rejoint la grande salle et avait manger a sa faim alors que le jeune Arnaud avait déjà prit la route.

J'étais fin prête pour ma part, j'attendis donc que tout le monde le soit également.
J'en profitais pour aller dire au revoir a la Marisou et la remercier pendant ce temps.

Je sortis vérifier ma monture et tous en firent de même.
Une grosse heure passa avant que tout le monde soit fin prêt.

Dernier coup d'oeil vers la Mosca et Briel , pour une fois tout semblait bon.
Je m'adressais a mon époux pour confirmer et enfin le départ fut lancé.



Tout le monde est prêt !

En route vers Camboulas et une nouvelle aventure.
J'avais surtout hâte d'arrivée au petit Bari.
La température était fraîche mais le soleil était présent, a croire que la chance nous souriait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 28 Oct - 23:46

Et voilà, ça rouzine pas ! On s'est calé l'estomac, on a bien tout empaqueté ; le temps de prendre congé de la domesticité, et on reprend la route, comme prévu. Les trois nobles, et les deux affreux, Mosca et Briel.

La petite troupe longea donc le lac de Pont de Salars.



Parfois Erich s'amusait à repérer une trace de passage récente, tentant d'identifier s'il s'agissait bien du cheval d'Arnaud. Quoi qu'il en soit, ce chemin était plutôt fréquenté, et souvent les traces se brouillaient.
On continuait ensuite à suivre le Viaur ; ce qui amenait, après un court passage en terrain plat, à pénétrer dans un paysage aussi accidenté que boisé, sauvage à souhait !

Le chemin étroit, obligeait à avancer en colonne, impossible de se tenir à deux de front la plupart du temps. Et on descendait, remontait, redescendait ; parfois une bifurcation un peu traître obligeait à se réorienter. Mais d'une façon générale, le sentier était bien tracé et pavé de larges dalles ajoutées entre les affleurements rocheux afin d'apporter à l'ensemble une nécessaire planéité ; tant et si bien que malgré les dénivelées, le voyage n'était pas trop pénible pour les montures.



Et c'est ainsi que bientôt ; au travers d'une trouée dans la cîme des arbres ; on put apercevoir, dominant la vallée du Viaur, le clocher de Saint Georges de Camboulas, et le toit du prieuré.


Erich qui marchait en tête à ce moment, arrêta sa monture et contempla le paysage. Il se retourna vers sa bien-aimée.

C'est bien par là que nous devons passer, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Le gars Briel

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mer 31 Oct - 23:27

Le gamin sur son âne souriait aux anges.
De l'aventure ! Et surtout , il avait bien hâte de découvrir ce coin dont il avait entendu parler.
Bah quoi, il avait pas écouté aux portes, mais forcément il avait des oreilles pour entendre.
D'ailleurs il avait questionné la mouche a ce sujet et elle lui avait décrit des choses assez intrigantes.

Quand il entendit le sieur Erich parler tout haut, il releva le nez en plissant les yeux et découvrit enfin a peine, au sommet des arbres , le bout d'un clocher.

Il se tourna aussitôt vers la Mosca en toute discrétion et l'interpella.


C'est là , le prieuré dont tu m'a parlé avec les moines bizarres ?

Il eu un frisson d'appréhension, mangeaient ils les enfants ? Faisaient ils des danses a la lune tous nus ? Peut être qu'ils étaient difforme ou encore de grands méchants qui se planquaient au Prieuré.

Ben oui quoi , l'imagination de Briel était emballée , il risquait d'etre déçu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Mosca

avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 01/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mer 31 Oct - 23:38

Ha ouais, la grande classe le Briel ! Pour la discrétion c'est raté !
En plus qu'est-ce que j'en sais moi ? J'ai dû passer une fois par ici, pas davantage ; mais bon, c'est vrai qu'on raconte des choses pas nettes sur l'endroit ; que ça serait p't-être des résidus de Cathares qui se seraient cachés là, en tous cas c'est pas moi qu'ai inventé, hein…


Chhhhttt ! Fais moins de bruit, tu vas faire fuir les écureuils…
Déjà, pour être moine, faut être un peu bizarre, tu crois pas ?


Regard assassin vers le gamin ; on s'expliquera plus tard…
Faut vraiment tenir sa langue, avec des spécimens comme ça.

_________________
Faites la mouche, pas la guêpe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mer 31 Oct - 23:48

"Les moines bizarres" ; Erich fronça les sourcils à cette expression de Briel.
Vrai, lui aussi avait bien entendu des rumeurs sur l'endroit ; des réflexions d'ecclésiastiques même, évoquant chez les religieux de Saint-Georges, une sorte d'anticonformisme, qui se ressentait jusqu'à la façon de célébrer la liturgie… Il n'en savait guère plus, même si cela l'intriguait.

Justement, le séjour dans la région donnerait peut-être l'occasion d'en apprendre davantage. Ou pas.

Il ne releva pas la discussion entre les jeunes gens, et passant en tête, poussa sa monture sur le chemin empierré.

Tout paraissait serein alentour, il restait vigilant, mais dans les faits ne redoutait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Fortuna

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Jeu 1 Nov - 0:13

Il fallut environ un quart d'heure à la petite troupe, pour remonter des rives du Viaur jusqu'au promontoire où se dressait le prieuré, semblable à une forteresse.
Ce qu'il était en fait un peu ; l'endroit ayant servi de refuge et de lieu de stockage durant la guerre contre l'Angloys.

On déboucha à l'est de l'édifice, du côté du choeur. Un robuste mur de soutènement enserrait le cimetière monacal.

Quelques moines, organisés en procession, commençaient à remonter vers les bâtiments, alors même qu'une unique cloche au son discret les appelait à la prière.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibali

avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Jeu 1 Nov - 21:11

Si elle avait parcouru bien des routes en Rouergue comme dans tout le Royaume de France et en dehors, elle n'avait pas eu l'occasion de voir ce coin du pays.
D'autant plus en tant que touriste et pas comme militaire ou gestionnaire.
Le regard est bien différent selon le cas.

La mandra profita de ce voyage pour tout observer même si elle dû prêter plus attention lorsque le chemin se fit plus escarpé et aventureux.

Elle écoutait les conversations d'une oreille distraite, sans trop intervenir se laissant porter par le doux moment.
Sans inquiétude et sans stress , elle profitait.

Ainsi fut elle étonnée lorsqu'Erich montra le clocher au loin et encore plus intriguée lorsque le gamin parla de moines bizarres.

Elle lança un coup d'oeil interrogateur vers son amie Millysande, qui elle ne semblait pas inquiète.
Elle haussa donc les épaules et attendit la suite.

Bientôt , ils croisèrent des moines a la queue leu leu qui rentraient au monastère, ils n,avaient pas l'air étrange du tout, enfin pour des moines et elle les salua d'un hochement de tête, si tant est d'ailleurs qu'ils lui prêtèrent attention.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au pays de Camboulas.
Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Wikileaks: Les pays Arabes peu tendre envers l'Iran
» Les EUA ne pourra plus soutenir les pays dependants....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Tour des Lys :: Aventures dans l'Histoire :: Le verger du Roi Louis-
Sauter vers: