La Tour des Lys

Petites errances rôlistiques ou bien réelles
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Au pays de Camboulas.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
La Mosca

avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 01/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 9 Déc - 0:07

Bon hé ben pendant qu'ils s'occupent, je m'en vais monter à l'étage, tiens !

Et de prendre l'escalier, pendant qu'ils semblent tous obnubilés par la pièce du fond ; on sait se faire discrète... on va essayer de pas faire grincer le plancher, de préférence.

Un couloir en L ; d'accord. Avec une porte ouverte au bout... tiens ? Il y a quelqu'un là-dedans ?


Ha, c'est toi !

Je m'approche du Briel qui chouffait à la fenêtre ; bon au moins, il y aura de quoi se tenir au propre dans cette maison ! D'ailleurs rien à dire, c'était plutôt bien entretenu, pour un logis de vieux garçon...

Alors ? Tu as trouvé des trucs intéressants ?

_________________
Faites la mouche, pas la guêpe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fortuna

avatar

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 9 Déc - 0:19



Le charpentier soupira ; qu'est-ce qu'il ne fallait pas entendre, misère !

Hé ben... vous verrez bien, c'est votre placard après tout, si j'ai bien compris...
Moi en tous cas, j'ai fait ce qu'on m'a demandé.


Il poussa la tablette dans ses encoches ; elle y glissa parfaitement. Une fois enclenchée à fond, elle dissimulait totalement le petit crochet.

Le jeune homme ramassa ses outils, et remis le tout dans sa sacoche.


Voilà ; ha oui vous parliez de Decimus ; c'est étrange, mais la nuit dernière...


Il prit les copeaux dans sa main, se releva ; et continua :


Oui, c'est fou ; apparemment des gens ont tenté de creuser sa tombe : nous on roupillait, après la journée de travail, bien sûr ; mais ces moines vous savez, toujours entre deux offices, ça dort jamais que d'un oeil. Ils ont donné l'alerte dans le prieuré, et puis sont descendus, avec des bons gourdins et même quelques vieilles armes qui doivent traîner là depuis la guerre ; les profanateurs se sont carapatés vite fait, les moines avec leurs bures ont pas réussi à les rattraper, bien sûr...

Nous, tout ce chambard nous a réveillés ; enfin, ce matin tout avait été remis en place ; on y voit plus rien.


Montrant les copeaux dans sa main ouverte :

Heu, où est-ce que je peux jeter ça ? Dans une cheminée peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine de Brulhiac.

avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 08/11/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 9 Déc - 5:38

Antoine répondît à Erich

Ah non, Messire. Il n'y a pas de serrurier au village. Tout au mieux pouvons nous faire venir le forgeron.

Antoine avait fini par comprendre où voulaient en venir tous ces gens, en apercevant enfin la serrure, tandis que le huchier travaillait. Ainsi donc on revenait bien sûr à l'idée d'une cache secrète et d'un trésor. Si n'avait tenu qu'à lui, quelques bons coups de pieds et l'huisserie aurait lâché. Mais bon, pas lui, pas dans l'état où il était. Le huchier ne pouvait pas avoir manqué de voir la serrure quand il était venu prendre les mesures. Est-ce lui qui avait trop raconté et ainsi attiré la curiosité du Sire de Rodelle ?

Vous avez une cheminée à côté. Dites-moi, jeune homme? Avez vous déjà rencontré le Sire de Rodelle?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fortuna

avatar

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 9 Déc - 14:22



Le Sire de Rodelle ? Heu, non, pas que je sache.
Ce nom ne me dit rien.


Une cheminée à côté ; "la Vertu" se dirigea donc vers la pièce attenante ; le foyer était éteint, tant pis, il jeta ses copeaux sur la pierre de l'âtre. Il allait repartir, quand il vit les symboles représentés dans la fonte.

Il les regarda un instant, l'air mi passionné, mi interloqué ; il eut envie d'engager la conversation à ce sujet avec les propriétaires des lieux, puis se souvint que toute vérité n'est pas bonne à dire, comme on le lui avait enseigné.

Il revint donc dans la pièce d'entrée ; ramassa son bardas ; et salua l'assistance en portant la paume de sa dextre sur le coeur.


Le Salut-Dieu à vous, nobles Dames et Seigneurs ! Nous avons encore quelques jours de travail au prieuré, ensuite nous reprendrons notre route.

Si donc vous avez besoin de nos services, en charpenterie de haute ou menue futaie... ne tardez pas à nous le faire savoir. Dans moins d'une semaine nous battrons aux champs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gars Briel

avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 9 Déc - 23:48

Le nez dans la fenêtre, le gamin examinait le paysage.
Joli peut être même intéressant à explorer plus tard .
Mais du boisé finalement.
On voyait pas Camboulas, ouais forcément c'est derrière.
Il tenta de se souvenir dans quelle direction était le prieuré donc par ou ils étaient venus.
Ah oui, plein devant, la prairie qui très vite disparait sous la forêt et on en voyait pas plus loin.

Non mais sur la gauche, la colline en pente ascendante fortement, totalement boisée,
à droite, le Viaur qui s'écoule, et tout de suite de l'autre côté, le paysage qui remonte, noyé là aussi sous les arbres.
Ah ben un coin tranquille, y avait pas à dire.

Il sursauta lorsque soudainement la Mosca l'interpella, il ne l'avait même pas entendu approcher celle là.


Ha, c'est toi !

Ouais c'est moi, t'espérais qui ?

Alors ? Tu as trouvé des trucs intéressants ?

Il hausse les épaules

Pas vraiment, y a une chambre juste avant, toute simple et ici un débarras comme tu vois.
Mais peut etre qu'on devrait regarder dans le coffre ici et derrière le rideau là.


Se disant, il se détacha de la fenêtre et s'approcha du coffre

A mon avis ca doit être des trucs nuls encore.

Il souleva le couvercle et constata que c'était bien ce qu'il pensait, il fit la moue en indiquant les chiffons, les brosses, les pots avec des produits d'entretien.

Qu'est-ce que je disais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 417
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 10 Déc - 0:10

J'écoutais les paroles étonnantes du jeune charpentier sans réagir mais non sans échanger un regard avec Thibali, Antoine et Erich. Lorsque l'homme s'apprêta à partir je le remerciais et le saluais.

Merci pour votre travail mais dans quel monde vivons nous !
Il n'y a même plus de respect pour les sépultures.


Je me signais avec sérieux et hochais la tête.

Nous vous ferons quérir certainement assez rapidement, avec toutes les idées que j'ai en tête vous aurez du boulot .
Bonne route à vous.


Une fois l'homme parti, je me tournais vers les 3 autres.

Ouf, nous avons reçu beaucoup d'informations en même temps. Que pensez vous de tout ça ?
Le mystère s'épaissit de plus en plus.


Dernière édition par Millysande le Lun 10 Déc - 0:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Mosca

avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 01/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 10 Déc - 0:11

Rien d'intéressant dans le coffre, ben oui, c'était une maison normale, au final ; à se demander pourquoi ils étaient tous excités comme ça...

Par contre, le rideau dans le fond... ça pouvait pas manquer d'être quelque chose de passionant ; allez, on va y voir.
Et on découvre.... rapataplan, roulement de tambour......
Des latrines.


Ha ouais d'accord !

Bon au moins, c'est assez plaisant comme commodité ; surtout pour nous les domestiques, rien de plus répugnant que de devoir vider et nettoyer une chaise percée ou un seau hygiénique...

Tiens, tu sais que c'est en curant les fosses des latrines, qu'on en apprend souvent le plus sur l'histoire d'une maison ?

D'ailleurs... à quoi ça ressemble au juste, là dessous ? un siège en bois, déjà ça fait moins froid au fesses que des latrines en granit, c'est un confort de plus.

Il y a un petit couvercle sur le trou, je fais quoi ? Allez, je vais l'ouvrir tiens ; regarder dedans, comment que c'est installé...

Donc voilà ; on ne voit pas la lumière du jour, ça doit donc déboucher dans une fosse, et pas juste tomber au pied du mur comme j'ai déjà vu, beurkh !


Tiens ?

Je tends l'oreille ; c'est flagrant, on entend clairement un flux ; apparemment il y a un ruisseau qui coule sous le conduit des latrines. D'accord.

Au final c'est assez sain comme idée ; l'eau emporte les cochoncetés dans la nature, en les diluant, elles ont pas le temps de fermenter, ça limite les risques d'épidémie... mais heu...

Et si le cours d'eau se déverse dans le puits ? Et si justement l'eau de consommation était souillée par les fèces quotidiennes, et si c'était ça la cause du décès du cureton ?

Holà, va falloir que je cause de ça aux patrons, tiens ! En attendant, on a pas tout vu encore.
Allez ; pour le moment je remets le couvercle en place, le rideau à suivre ; et on va explorer la suite, tiens !


Bon on fait quoi ? On va voir ailleurs, ou on envoie les gosses ?

_________________
Faites la mouche, pas la guêpe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibali

avatar

Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 10 Déc - 0:37

La mandra était en pleine réflexion. Il y avait eu avalanche d'informations en peu de temps.

Elle releva le museau vers Millysande et dit :


Je crois qu'ensemble nous devrions rassembler toutes ces informations.
Ce jeune homme ne peut pas ne pas avoir vu le crochet et les verrous. Ne serait ce qu'en venant prendre les mesures.
L'empressement soudain du prieur est également interpellant sans parler de la tentative de pillage de la tombe du Clerc.


Elle fit une pause.

Avons nous tout examiné ou l'exploration n'est pas terminée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 708
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 10 Déc - 0:55

Erich était perplexe ; bizarrement toutes ces informations semblaient avoir un lien, mais il ne parvenait pas à comprendre lequel.

A la question de Thibali il répondit :


Non, nous n'avons exploré pour le moment que le niveau du sol ; j'ai l'impression que la jeunesse est partie à l'étage pendant l'épisode du charpentier ; nous ferions peut-être bien de monter y voir avant qu'ils ne commettent une cornerie irréparable...

Nous pourrions peut-être même regarder un peu les alentours. Et ensuite, oui, nous devrions bien nous installer autour d'une table, et mettre en commun ce que nous pensons avoir compris ; parce que même sans vouloir nous mêler de ce qui ne nous regarde peut-être pas... il faut bien se l'avouer : cette maison est au centre d'un réel mystère, et apparemment de quelques convoitises.

Et c'est gênant.


Il regarda encore le fond du placard ; il serait aisé de le faire sauter à coup de hache, oui ; mais qui sait ce qui se trouvait derrière ? Et qui connaissait cet endroit à part eux ? Non, il valait mieux tenter d'ouvrir cette porte le plus discrètement possible. Et d'avoir possibilité de la refermer...

Et donc, si vous le permettez... après que nous ayons eu cette discussion, je pense que je foncerai sur Rodez ou au plus proche sur Flavin, voir si je peux trouver un serrurier compétent... et discret !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Le gars Briel

avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 10 Déc - 1:06

Il avait suivi la Mosca et regarda par dessus ou dessous son épaule, question de point de vue, lorsqu'elle ouvrit le rideau. Bon encore un truc qui l'intéressait pas quoique un peu curieux.
Des latrines qu'elle disait ?


Bon on fait quoi ? On va voir ailleurs, ou on envoie les gosses ?

Bah on continue et on va voir ailleurs.
On va pas s'arrêter maintenant.


Il ressortit dans le corridor et lança un regard hésitant vers la droite.


Tu viens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine de Brulhiac.

avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 08/11/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 10 Déc - 8:46

Messire, Voulez-vous que j'envoie l'un de mes homme à Rodez pour quérir le serrurier pour vous?

Le capitaine commençait à être agacé. Oui, il était grand temps qu''on lui explique ce qui se passait ici. Qu'est ce que cette exhumation avait à voir avec le Petit Barri? Il devenait évident que ses seigneurs n'avaient aucunement l'intention d'investir cette demeure, qui au demeurant, n'avait vraiment rien d'exceptionnelle. Ils étaient là pour autre chose. Et pour l'instant, ils refusaient de lui en faire part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 708
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 10 Déc - 20:01

Erich regarda le capitaine, un peu surpris par son ton qui semblait dévoiler chez l'homme une certaine irritabilité. Il ne voyait pas où pouvait se trouver le problème, après tout l'homme avait été associé sans hésitation à la présente recherche... recherche de quoi, d'ailleurs ? De rien de bien précis, quête de lumière sur un écheveau embrouillé dont on entrevoyait un peu plus la complexité heure après heure...
Peut-être était-ce ce flou qui énervait le Sire Antoine, habitué à l'action concrète ? Quoi qu'il en soit, on ne pourrait pas faire grand chose pour l'éclairer... car on était pas plus avancé que lui.

Envoyer un homme ? Oui, pourquoi pas. A la condition qu'il soit discret... et qu'il en soit de même pour l'artisan qu'il trouvera.

Il était temps de faire un petit point ; Erich s'assit sur un des bancs, façon de dire que d'accord, on allait prendre le temps qu'il faudrait ; et sans quitter des yeux le regard du capitaine :

Comprenez bien ; il y a du mystère, et des agissements sans doute tortueux, sinon mal intentionnés, de la part de plusieurs personnes que nous avons rencontrées : Rodelle, le prieur de Saint Georges... allez savoir si il n'y a pas d'autres intervenants encore, que nous ne connaissons pas.
En tous cas cet endroit, banal a priori, semble intéresser beaucoup de monde et receler sa part d'énigme.

Alors oui, nous aimerions bien forcer le passage qui semble s'ouvrir derrière ce placard ; mais il importe de ne rien abîmer, il faut que tout revienne en place... de sorte que les autres personnes qui connaissent cet endroit, et je suis sûr qu'il y en a, n'aillent pas comprendre que nous avons percé ce secret.


Ce secret... si ça se trouve c'était un pur secret de Polichinelle ; genre réserve de gnôle, ou collection d'estampes érotiques importées d'Orient à grand prix ; si ça se trouve le Sire de Rodelle n'avait pas menti, il voulait vraiment prendre le père Decimus à son service, et il n'avait paru étrange à la compagnie que parce qu'il était un peu névrosé...

Oui mais alors, quid de la profanation de la nuit dernière ? Non, il y avait définitivement un mystère épais autour de ce Decimus, de ses relations avec le prieuré... et ce passage, ou cette cache, devait receler une partie au moins de la clé du mystère.


Donc oui, je pense que vous pouvez donner cet ordre à vos hommes.
Bien ; que ferons-nous à présent ? Regarderons-nous les autres étages ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Thibali

avatar

Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 10 Déc - 21:02

La mandra prit place sur un banc face à Erich et constata.

Dire que cette affaire a débuté de façon si banale.
La nouvelle du décès du clerc et l'envie de Millysande de s'installer au ptit Barri parce que plus confortable.

Qui aurait cru que cette simple idée, nous emmenant ici en visite, nous ferait découvrir autant de mystère à chaque pas.

Mais la profanation de la tombe est la goutte qui fait déborder le vase.
Dans quoi pouvait bien avoir mit le doigt Decimus ?

Je crois qu'il serait pertinent de visiter le reste de cette demeure, mais demeurons attentifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Mosca

avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 01/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 10 Déc - 21:39

A l'étage.

On arrive, on arrive !


Alors ; en ressortant du débarras, on trouve donc une porte en face, dans la cloison en pan de bois ; d'accord.


C'est celle-là que tu as regardée ? T'as dit qu'y avait rien ? Tu permets ?

Par acquis de conscience je m'en fus voir quand même ; j'ai même soulevé la paillasse ; que d'chi ! Bon, on a quoi d'autre ?
Au fond du couloir, une autre porte ; et sinon l'escalier qui remonte encore. Bon ben on va finir déjà cet étage, soyons méthodistes !

On se pointe devant la porte, et...


Tu ouvres ? Vas-y, je te laisse l'honneur !

Et moi qui dois presque faire une tête de plus que le gamin, je reste en arrière, et je regarde par dessus lui, des fois que... des fois que... ouais, de toutes façons j'ai même pas un bâton pour cogner, l'air fin !

NON ! Attends un peu !

Je m'en retourne au débarras... ha ben oui, le beau battoir à linge, là ! C'est tout juste ce qui me faut !

Et je m'en reviens vers Briel...


C'est bon, tu peux ouvrir... on est armés maintenant !

_________________
Faites la mouche, pas la guêpe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gars Briel

avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 10 Déc - 22:57

Briel attendit avec impatience que Mosca fasse l'inspection de la chambre qu'il avait déjà explorée puis se dirigea d'un pas décidé vers le fond du corridor, il posa la main sur la clenche lorsqu'il fut arrêté dans son élan.

NON ! Attends un peu !

Quoiya ?

Il vit la jeune femme disparaitre dans le débarras et revenir avec un battoir à linge.

C'est bon, tu peux ouvrir... on est armés maintenant !


Il haussa une épaule et fit bouger la porte qui s'ouvrit sans résistance.

Encore une chambre ! Ah bah, l'est grande celle là, ça doit être la chambre des maitres.

En détaillant la pièce, le long du mur à sa droite, il vit une petite table sur laquelle était posée un pot à eau et une bassine. Devant,  une chaise et après la table, une cheminée, rien de bien étonnant.
A sa gauche, la tête du lit, celui ci installé contre le mur, orienté nord sud.
Pratique quand tu es au lit, la fenêtre est en pleine face.

Il ft quelques pas dans la pièce pour apercevoir au delà de la cheminée une petite armoire et.....


Mince quocéça ?

Dans le coin opposé une cloison en angle, avec une porte.

Non mais t'a vu ? Une pièce dans une pièce !

Il s'y dirigea aussitôt pour examiner cette cloison , les mains sur les hanches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 417
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 10 Déc - 23:14

J'hochais la tête en les écoutant, notant au passage, l'air renfrogné du capitaine.
Il était vrai qu'on ne lui avait pas dit clairement mes intentions. Et avec tous les rebondissements depuis, il ne devait pas s'y retrouver. Même une chatte y perdrait ses petits dans cette affaire.


J'ai du mal à comprendre tout cela.
D'abord, la mort de Decimus qui se retrouve enterré au prieuré. Prieuré qui déjà comporte un mystère par rapport au sarcophage contenant un mannequin de bois plutôt que la dépouille du père fondateur.
L'étrange visite de Rodelle ici, reparti sans explication. Une plaque de fonte pour le moins hors de l'ordinaire sur la cheminée de la cuisine, la découverte d'un placard ou passage secret dans le cellier et la commande devenue urgente du Prieur au charpentier pour remplacer la tablette manquante qui justement une fois en place, cache les indices.

Mais tout cela pourquoi ?


Je levais les deux bras de chaque coté en signe d'impuissance.

Continuons oui de faire le tour du propriétaire, peut être aurons nous des réponses ou plus de question qui sait ?

Je levais la tête en entendant des pas au dessus, vaudrait mieux aller voir ce que les jeunes fabriquaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 708
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 10 Déc - 23:24

Oui, montons.

Erich se leva du banc, et se dirigea vers l'escalier. Il observait toutes choses à présent, les marches, un joint de pierre un peu dégarni, une irrégularité dans la maçonnerie... le tout pour pas grand chose.

Arrivé au premier étage il vit que l'escalier continuait plus haut.


Il y aurait donc un grenier... je vais y aller voir, je vous laisse rattraper Briel et Mosca.

Parvenu en haut des marches, il lui fallut laisser ses yeux s'habituer à l'obscurité. Il lui parut voir quelques vieux meubles, mais aucune ouverture ne venait éclairer les combles.

Ha ! bien, je vais avoir besoin de la lanterne...

Il redescendit, cherchant toutefois à laisser passer le reste de la compagnie ; pas évident de se croiser dans une volée aussi étroite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Antoine de Brulhiac.

avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 08/11/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mar 11 Déc - 7:58

Ah bien voilà! Pourquoi faire tant de mystère ? Antoine était surpris, il pensait qu'il aurait davantage pu dissimuler son énervement. Néanmoins, les langues se déliaient. Enfin !

Vous ne m'aviez rien dit de la tombe de Décimus, de son sarcophage et de l'absence de corps !  Ainsi donc Décimus ne serait pas mort ! Mais comment autant de personnes seraient au courant si vite et pourquoi toutes se mettraient ainsi à sa recherche? Je comprends mieux l'intérêt que vous portez à cette maison. C'est effectivement le premier endroit que je fouillerais pour le retrouver.
Qui a procédé à la mise en bière ? Qui cherche à faire croire qu'il est mort et enterré? Est-ce que vous avez une idée de la raison?
Je vous avais dit que la dernière fois que je l'avais croisé, il avait l'air en bonne forme.
Au fait? Quand a-t-il été enterré? Si ça se trouve, je l'ai vu après?


Antoine essayait de dater la dernière fois qu'il avait vu le père, tous en suivant machinalement le groupe vers l'étage.

Et, vous dites que vous avez découvert tout ceci inopinément, en décidant subitement de vouloir récupérer votre bien pour vous même, pour vous y installer?


Tout allait  très vite dans sa tête maintenant qu'il en comprenait un peu plus.

Quel rôle a joué le prieur de Saint Georges que vous avez évoqué? C'est de là que vous arriviez quand vous m'avez trouvé sur la route?

Est-ce que vous pensez que quelqu'un a pu faire disparaître Décimus? Mais, alors où serait son corps?

Antoine avait bien l'intention d'interroger tous ses hommes sur l'activité survenue autour du Ti' Barri, les dernières semaines. Ne serait-ce que les hommes du guet, puisque la maison pouvait être vue du chemin de ronde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Mosca

avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 01/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mar 11 Déc - 22:04

Et moi je suis entrée dans la pièce à la suite du Briel ; pas de malfrat embusqué à affronter et à bousiller, mince ! ça fait des mois que j'ai tué personne, ça commence à me manquer. Mais passons...

Bon écoute... tu vas bien regarder les meubles, le lit, tout ça... tu sais faire. Moi je vais prendre le risque, je vais voir la pièce, là...


Ouais, Zobi la mouche pas folle la guêpe ! On va y aller tout doucement... Il y a assez peu de chances d'y trouver un monstre endormi, mais je sais pas ; c'est le dernier machin pas visité dans la maison... Je sais pas vous, mais moi j'ai le trac.

Je prends mon coeur mon battoir à linge à deux mains... Et on appuie sur la clenche... et on pousse la porte !


Rendez-vous ! Vous êtes cernés !

_________________
Faites la mouche, pas la guêpe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibali

avatar

Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mar 11 Déc - 22:13

Ah ! La Mandra tourna la tête vers le capitaine. Oui mais non...quoique.
Elle réfléchit quelques instants à ce qu'il venait de dire.
Vrai que deux profanations de sépultures dans le même petit village ça commence à faire beaucoup.


Capitaine, le père Décimus a été annoncé mort, apparemment de mort naturelle. Quoique jusqu'à maintenant nous ne savons qui l'a trouvé et constaté le décès. D'ailleurs je croyais que c'était quelqu'un du Château. Mauvaise interprétation de ma part.
Lorsque nous sommes arrêtés au Prieuré, nous nous sommes recueillis sur sa tombe toute fraîche.

Mais lors de cette visite, nous avons aperçu par hasard un vieux sarcophage et on nous a appris que c'était la tombe du Père fondateur du prieuré le père Maurin, mais que celle-ci avait été profanée il y a quelques années.
Les profanateurs n'y ont trouvé alors qu'un mannequin de bois.

Ainsi ce sont deux affaires différentes.

Par contre, vos paroles m'emmène à une autre réflexion. Qui donc a vu le père Décimus mort ?
Nous avons certes vu l'emplacement et le tas de terre à l'emplacement de sa tombe mais rien de plus.

Se pourrait il alors qu'il ne soit pas....mort ?



Le groupe se dirigea vers l'étage et se faisant elle demeurait pensive.
Elle acquiesça à sa nouvelle question.


Et oui tout cela totalement par hasard, quand au rôle du Prieur ou du Prieuré, je n'en sais rien. Mais ils ont l'air beaucoup trop informés et innocents pour ne pas être impliqués.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine de Brulhiac.

avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 08/11/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mar 11 Déc - 22:23

Ah, ça n'était pas la tombe de Décimus qui avait été profanée?

Décidément tout cela était bien confus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 417
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mar 11 Déc - 23:06

Je voyais bien que mon capitaine était totalement perdu. Il y avait de quoi d'ailleurs.
Je répondis à sa dernière question.


Antoine, il y a quelques années la tombe du père Maurin a été profanée.
Mais le jeune charpentier vient de dire que celle du père Decimus l'a été aussi cette nuit.

Ces deux évènements ont eu lieu a des moments différents mais au même endroit , c'est a dire au Prieuré de Saint-Georges.

Mais avec toutes les récentes informations en plus, il y a de quoi en perdre son latin.
La visite de Rodelle , la découverte du placard a accès secret et que découvrirons nous encore ?

Personnellement j'ai appris le décès de Decimus il y a environ une dizaine de jours.

A première vue, nous n'avons pas vu grand signe d'occupation récente ni en cuisine, ni au cellier.
Soit quelqu'un a fait le ménage complet depuis, soit il y a un bout de temps qu'il ne vivait pas ici.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gars Briel

avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mar 11 Déc - 23:25

Il regarda la Mouche et acquiesça à sa suggestion.
Il s'avança et vérifia, le pot a eau et la bassine étaient vides. Il examina la cheminée et rien de spécial ne lui sauta aux yeux. Vide de chez vide.
La petite armoire a son tour vide, oui a part le linge de couchage tout propre.

Quand au lit, la paillasse y trônait abandonnée de tous et tout.


Rendez-vous ! Vous êtes cernés !

Il sursauta et se retourna en mettant les deux mains sur son coeur.

Non mais qu'est-ce qui te prend ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 708
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mar 11 Déc - 23:29

Erich redescendait des combles pour trouver une lanterne, lorsqu'il saisit les bribes de discussion entre les femmes et le capitaine. Ha. D'accord. C'est pourtant vrai que rien n'est simple.

Il ne voulut pas trop en rajouter pour le moment tant tout était compliqué ; il se contenta de réagir à la dernière phrase de son épouse.


Heu... pour moi il est normal que cette maison soit propre et bien rangée ; on aura déplacé les affaires du mort, et tout rangé, c'est tout à fait normal ; surtout si il n'était qu'occupant du lieu et non propriétaire...

Mais oui, il serait intéressant de savoir où sont passées ces affaires, et qui les a déplacées ; et heu...


Il tenta de se remémorer les paroles du prieur ; qu'avait-il dit ? Quelque chose comme :


Ce jour-là, je l'ai trouvé sur son lit ; on eut dit qu'il dormait.
Notre frère apothicaire est venu à ma demande.
Rien ne permit de conclure à la moindre maladie, pas plus qu'à un empoisonnement, encore moins à une mort violente.
L'enterrement eut lieu trois jours plus tard.


Donc oui, c'étaient bien les moines qui l'avaient trouvé mort, ou du moins qui prétendaient l'avoir trouvé ; et eux qui avaient dû faire la toilette mortuaire, débarasser les affaires personnelles de Decimus, et tout nettoyer et remettre en place dans la maison ; rien que de très normal... mais !


Oui.
Il faudrait peut-être s'enquérir de ce que sont devenus les effets personnels de Decimus ; même un homme à la vie austère devait avoir un minimum...

Mais nous devrions parachever l'exploration des lieux, auparavant, ne pensez-vous pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
La Mosca

avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 01/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mar 11 Déc - 23:48

Ouais alors ; il y avait pas grand monde en fait ; mais on est jamais assez prudente...

Non ça va, j'ai maîtrisé la situation. Même pas peur !
N'empêche, on l'a échappé belle...


Bon alors quoi ? C'était un petit cabinet, enfermé dans sa cloison de bois, avec une fenêtre... des rayonnages avec quelques livres, une tablette avec un chandelier, une écritoire, un plumier et un encrier... un tabouret aussi, ouais.

Et au mur, un tryptique en argent, avec un bénitier, dans lequel on trouvait encore un peu d'eau... j'en ai pris sur le bout des doigts, l'ai sentie, soyons prudente ; puis je me suis signée, on sait jamais quand ça peut servir...




Non c'est bon, tout a l'air normal...

J'aurais bien décroché le bel objet religieux pour le planquer sous mes jupes ; mais avec l'eau qu'il contient, j'aurais risqué de laisser des traces... Hum ! Et si j'ouvrais la fenêtre, alors je le décroche, je le vide, et ensuite je le planque, vite fait bien fait, ni vu ni connu...



_________________
Faites la mouche, pas la guêpe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au pays de Camboulas.
Revenir en haut 
Page 11 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Wikileaks: Les pays Arabes peu tendre envers l'Iran
» Leaders de mon pays, je m'adresse à vous !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Tour des Lys :: Aventures dans l'Histoire :: Le verger du Roi Louis-
Sauter vers: