La Tour des Lys

Petites errances rôlistiques ou bien réelles
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Au pays de Camboulas.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant
AuteurMessage
Fortuna

avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 6 Jan - 23:51

Le passage au fond de la pièce, après un court tournant vers la gauche, débouchait dans un espace totalement biscornu, vraisemblablement adapté aux formes géologiques naturelles ; mais surtout, très encombré !

L'ensemble était voûté en pierre ; sur la gauche une partie en renfoncement, éclairée par un candélabre, présentait une accumulation d'appareillages plutôt rustiques.




Au centre la pièce était plus dégagée ; elle présentait au fond d'une sorte d'abside voûtée, une porte de bois à deux battants, et un escalier montant en haut duquel on devinait une autre porte. Dans la voûte on percevait un orifice carré, de toute évidence une cheminée de ventilation.




Et sur la droite, une partie qui avait été plus soignée ; les murs avaient reçu un enduit récemment, un âtre moderne en brique avait été bâti, pourvu d'une hotte en ferblanterie dont le conduit débouchait de toute évidence à la surface, sans doute proche. Un léger courant d'air se faisait sentir par là.




Et surtout... au beau milieu de la pièce, se trouvait une table de pierre, sur laquelle un réchaud empli de braises faisait chauffer des liquides en ébullition, les cornues déversant leurs produits et condensant leurs vapeurs subtiles de l'une dans l'autre.




De toute évidence l'endroit était loin d'être oublié, et devait être fréquenté régulièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 444
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 7 Jan - 0:49

Je m'avançais donc à la suite de Thibali et Erich et j'ouvris les yeux ronds lorsqu'on déboucha dans l'endroit.
Oui l'endroit, parce que je n'avais pas de mot pour décrire tout çà.

Décidant d'y aller pas à pas, je m'occupais d'abord de ce qui se trouvait à ma gauche.
Un espace dans un renfoncement avec tout un fatras.

Des cornues un peu partout et de toutes les tailles, des pots me semblait il aussi.
Un mortier sous la petite table , un banc avec sa petite meule et un gros  soufflet.
Mon attention fut attirée par le sac qui pendouillait à un espèce de cadre en bois ressemblant à un séchoir.

M'approchant de l'objet, l'examinant d'abord. C'était un sachet de velours de couleur gris-bleutée.
Je le détachais de sa suspension et l'ouvrit.
J'y découvrit des graines de la taille de fèves mais je n'avais aucune idée de ce que cela pouvait être.
Dures et fripées, je pouvais sentir leur rugosité à travers le sac. Parce que dans le doute, je ne voulais pas y toucher à ces trucs. Apparemment végétales et pas minérales.



Vla autre chose !

Je refermais le sac et le gardais en main en m'avançant un peu plus dans la pièce tout en examinant chaque objet et croyez moi, y en avait plein !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine de Brulhiac.

avatar

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 08/11/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 7 Jan - 9:15

Merci Briel

Mubi de sa torche la capitaine s'avança dans la seconde salle, puis sous la voûte majestueuse. Cela faisait décidément trop penser à un bâtiment religieux. Antoine se demandait sous quel édifice du village pouvait se trouver de telles caves. L'église? Le château? La présence de braises chaudes l'inquiétait aussi. Quelqu'un était là, il y a encore peu. Il s'agissait de se tenir sur ses gardes. Si quelqu'un le menaçait, il lui jetterait la lanterne au visage et dégainerait son épée de son bras valide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fortuna

avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 7 Jan - 23:23

Un petit schéma valant souvent mieux qu'un long discours, voici donc la configuration des pièces telles que vos héros favoris les ont découvertes.


De gauche à droite la fin du boyau naturel ; les quelques marches pour accéder à la partie construite ; la première pièce avec le bureau et l'athanor ; le couloir tournant sur la gauche ; et enfin la pièce finale, avec ses deux "absides" opératives ; son vaste dégagement vers l'escalier ; et au milieu la table ronde de pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibali

avatar

Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 7 Jan - 23:23

Thibali avait porté son regard vers la droite, y découvrant de facture plus récente un âtre surmonté en hauteur d'une hotte. Un alambic trônait entouré de diverses cornues de verre.
Un gros soufflet était en position à coté, prêt à l'usage.
Une étagère où fioles et cornues s'accumulaient, des chaudrons pendouillaient du plafond et en suspend sur le mur divers outils.
Un pichet, un baquet surplombé d'un long tube de verre dont je ne connaissais absolument pas l'utilité et une louche qui semblait servir souvent.
Une bouteille en verre soufflé apparemment vide, le ventre rond et couchée sur le côté, abandonnée au sol.

Elle s'approcha de la fiole, elle était propre semblait il. Mais pourquoi abandonnée ainsi.
Serait on parti précipitamment ?
Fin elle était intacte.

Elle porta donc son attention sur le long tube de verre. Son large bec plus évasé, sa base lui fut plus claire en s'approchant. C'était en fait une grosse fiole ventrue posée dans le baquet, le tube servait donc de bec.
Elle réalisa qu'en fait, il servait à recueillir ce qui s'écoulait de l'alambic.
Oui mais quoi en fait, elle se pencha plus près de  l'entonnoir avec circonspection.
Elle constata que la fiole était remplie d'un liquide plutôt clair mais avec un truc louche.
Un reflet vert était perceptible  et quelque chose qui flottait ou était dans le liquide.
Un caillou ? Nannn, plus quelque chose de végétal certainement.
Mais qu'était-ce donc ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 7 Jan - 23:34

Erich était éberlué de ce qu'il découvrait. Trop, il y avait trop de choses ! Même à l'université de Heidelberg il n'avait pas vu un laboratoire aussi équipé... ni aussi bordélique !

Il se sentit très attiré par la table centrale, avec ses vapeurs aux couleurs irisées... mais le pragmatisme reprit vite le dessus. Au fond on voyait deux portes, il convenait de s'assurer qu'on ne risquait pas une visite impromptue par là.
Lanterne en main senestre, la dextre sur la garde de l'épée, prêt à dégainer, il avança d'un pas leste vers le fond de la pièce.


Mosca, Briel ! Venez donc avec moi.

Il fut bientôt au pied de l'escalier, et commença à en gravir les marches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
La Mosca

avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 01/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 7 Jan - 23:46

Ha ben voilà, mais qu'est-ce qu'ils ont à fouiner partout comme ça ? J'imagine que j'en fasse autant dans leur chambre nuptiale, tiens, j'ose pas penser aux réflexions déplaisantes que je me prendrais... m'enfin, ça les regarde, c'est vrai qu'il y a des trucs trop bizarres ici, et...

Mosca, Briel ! Venez donc avec moi.

Ha ! Même pas le temps de tirer son haleine ; m'en vas demander une augmentation de mon pouvoir d'achat, c'est plus vivable !

Ouais ouais, on arrive !

Et puis j'ai plus rien moi, les mains dans les poches ; pas de torche, pas d'arme, ha si, je dois avoir mon canif dans un repli de mon corsage... vais le prendre en main, on sait jamais ce qui peut arriver avec des zigs pareils.

C'est en allant vers le fond de la pièce pour rejoindre le chef, inévitablement je suis passée à côté de la table ronde, là.


Ho ? Tiens c'est quoi ce qui baigne là dedans ? trop marrant !

Ben ouais, ça ressemble à je sais pas quoi ; entre la racine d'iris, le poulpe, et l'avorton de quelques mois... Et que ça flotte, dans son bain tout vert... tiens, un peu comme les nénettes sur le parchemin, par exemple... Hasard !


_________________
Faites la mouche, pas la guêpe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gars Briel

avatar

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 7 Jan - 23:58

Le gamin allait faire un pas de côté pour aller explorer lorsqu'il fut arrêté dans son élan.

Mosca, Briel ! Venez donc avec moi.


Ben flûte, il emboita le pas de la Mouche lorsqu'elle s'arrêta près de la table avec toutes les bouteilles.

Ho ? Tiens c'est quoi ce qui baigne là dedans ? trop marrant !

Il étira le nez pour voir de quoi elle parlait et constata l'affaire.
Observant de plus près quelques instants, il lui demanda.


Mais comment est-ce que ça pu entrer la dedans d'abord ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 444
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mar 8 Jan - 0:22

J'étais toujours dans le renfoncement qui servait ma foi certainement d'entreposage ou de débarras, allez savoir, lorsque j'entendis les réflexions des deux jeunes.
Intriguée je revins au centre de la pièce et m'approchais de la table, pour constater de visu ce qui les avait fait s'exclamer.

La racine dans la fiole me sauta aux yeux et je me perdis quelques temps en réflexion pendant que le sac de velours était toujours dans ma main.
Je finis par le regarder puis revenir à la fiole.
Serait-ce possible ?
Il y avait certainement un lien entre ces deux choses et cela pourrait répondre au questionnement de Briel.
Mais dans quel but et pourquoi ?


Mais à quoi tout ça peut bien servir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine de Brulhiac.

avatar

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 08/11/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mar 8 Jan - 9:58

Se pourrait-il que nous soyons sous le prieuré? Nous avons beaucoup marché. Le capitaine alla jusqu'à la lourde porte et écouta. Il fut dépassé sur la droite par Erich, qui entreprît de monter l'escalier.

Attendez ! Assurons nous d'abord qu'il n' y a personne en bas, que nous ne soyons pas pris entre deux feux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mar 8 Jan - 22:46

A l'appel d'Antoine Erich s'arrêta, redescendit les quelques marches qu'il avait gravies, et se retourna vers le portail de gauche, serrant cette fois la garde de son arme, prêt à dégainer. Bien sûr les jeunes étaient restés plantés en cours de route...

Il se recula un peu pour pouvoir observer aussi bien la porte d'en bas que l'escalier, et laissa Antoine agir.


Si vous avez besoin d'aide...

Il lança un regard insistant vers Mosca et Briel, afin qu'ils fassent ce qu'il leur avait demandé ; au moins une fois dans leur vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Thibali

avatar

Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mar 8 Jan - 23:25

Thibali se pencha un peu plus près du ventre de la fiole en essayant de mieux voir ce qui pouvait être la dedans.

Elle pu ainsi mieux réaliser ce que c'était. Si elle avait tenu la fiole en main, elle l'aurait certainement échappée.

Elle vit d'abord une espèce de racine avec des feuilles... Un plant de betterave ? Nan, la racine avait pas cette forme ni cette couleur.
Mais en y regardant d'encore plus près, elle aperçut la forme presqu'humaine de la racine coiffée de son feuillage.
Cela lui évoqua ce qu'on raconte sur des plantes à aspect humain… les mandragores !



Elle se rappela ce qu'on lui avait raconté à ce sujet.
On disait que si on veut l'arracher de terre, il faut la faire tirer par un animal, sinon… on se transforme soi-même en mandragore !
On disait que certaines poussent jusqu'à la taille d'êtres humains, et se fondent dans la population...
On disait qu'elles naissent du sperme des pendus...

Oui alors, cela paraissait totalement fou.
D'ailleurs elle avait déjà vu une gravure là dessus.

On voyait un homme qui faisait arracher la mandragore par un chien.
Son précepteur lui avait expliqué la signification :

¨ Le collecteur de mandragore qui entend le cri effroyable poussé par la plante lorsqu'il l'arrache du sol peut devenir fou et s'expose à la mort.
On recommande ainsi de se boucher les oreilles avec de la cire, de l'attacher à un chien et attirer l'animal au loin, la malédiction s'abattant ainsi sur l'animal.
Celui qui arrache la mandragore sans précaution, s'il ne devient pas fou en entendant les hurlements de la plante, sera poursuivi par sa malédiction. ¨


Elle en eu un haut le coeur.

M'enfin comme elle n'en avait jamais vu en vrai elle supputait que ça puisse être une mandragore qu'elle avait sous les yeux.


Misère ! Mais qu'est ce qu'ils fichent ici ?

Abandonnant son exploration, elle revint vers le centre pour rejoindre Millysande.

Millysande, j'ai trouvé un truc ressemblant à une mandragore, là...

Elle montra du pouce l'endroit concerné et c'est alors qu'elle posa le regard sur la fiole qui tenait l'attention de Millysande.

Serait-ce l'étape précédente à ce que j'ai trouvé ?
Ça y ressemble drôlement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Mosca

avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 01/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mar 8 Jan - 23:46

Je croisais le regard insistant du Vicomte.

Ouais ça va, on est pas aux pièces...

Pfff ; pour une fois que j'avais trouvé quelque chose d'intéressant !

Je prends mon canif en main, et m'avance telle la terrible amazone que je suis, prête à en découdre. Bon, on va causer à voix basse, c'est pourtant vrai qu'on sait pas ce qui va encore nous tomber dessus...


Et je fais quoi ? Au juste ?

_________________
Faites la mouche, pas la guêpe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 444
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mar 8 Jan - 23:51

Je relevais le regard de la fiole devant moi pour le poser sur Thibali.

Quoi ? Mais qu'est ce que...

Je me rendis voir avec elle, ce dont elle me parlait et franchement alors je ne pu que constater que sa déduction était certainement la bonne.
J'avais déjà pensé au lien entre les graines du sac et la racine dans la fiole de la table du centre. Mais ce que j'avais sous les yeux était à l'évidence une autre étape de transition de la même chose.

L'on s'entendit elle et moi, de revenir auprès de la table et de partager cette découverte avec les autres.
Mais les deux hommes et les deux jeunes étaient à s'occuper des deux portes visibles.

Tout en les attendant, ou à tout le moins en attendant de connaître la suite, je montrais à Thibali le contenu du petit sac de velours.


Je crois bien que tu as raison, mais je ne comprends pas le pourquoi ni le comment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gars Briel

avatar

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mer 9 Jan - 0:04

En entendant le capitaine et le vicomte, Briel avait laissé tomber ses interrogations et fila en vitesse rejoindre les deux hommes.
Il n'avait donc pas vu la vicomtesse Thibali rejoindre Millysande.

Il était plutôt à réfléchir de comment agir puisqu'il avait les mains vides.

Embêtant quand même d'être sans arme. Il aperçut non loin, un mortier et son pilon de bois dur, il se pencha et prit le pilon en main en rejoignant et en se positionnant derrière le vicomte.
Bah oui quoi, bravache mais pas suicidaire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine de Brulhiac.

avatar

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 08/11/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mer 9 Jan - 13:37

Antoine décolla son oreille de la porte. De toute façon, avec toutes les exclamations des uns et des autres, il serait difficile de surprendre qui que ce soit. Il posa sa lanterne au sol puis sa main sur la clanche ... et ouvrit brutalement... le placard.

Il ravala sa fierté : Écouter à la porte d'un placard ! On avait vu pus finaud.

Antoine reprît sa lanterne et explora plus avant.

S'y trouvait sur différentes étagères différents ustensiles, neufs ou anciens, tels que ceux découverts précédemment, des pots avec des substances de toutes sortes, liquides, minérales ou végétales et ...
parmi eux... Antoine eut un vif mouvement de recul :


Qu'est-ce que c'est que cette abomination ?  Diablerie !





Il faillit laisser choir sa lanterne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mer 9 Jan - 22:26

A l'exclamation d'Antoine, Erich s'approcha du placard et resta bouche bée.

Mein Gott...

Il repoussa prestement la porte, et se retournant vers les deux jeunes :

Montez en haut de l'escalier ; regardez la porte, mais n'y touchez pas ; surveillez la, écoutez bien, et surtout, prévenez-nous vite et sans vacarme, si jamais quelqu'un arrive !

Il espérait que ni Briel ni Mosca n'avait aperçu la "chose", il y avait de quoi faire des cauchemars...
Dès que les deux se furent éloignés en direction des marches, il réouvrit lentement le placard, et regarda de nouveau la cornue et son contenu macabre.

C'était flagrant ; à la base se trouvait le même genre de racine que celle qu'il avait aperçue en passant à côté de la table de pierre ; mais au fur et à mesure qu'on montait, sa consistance ressemblait de plus en plus... à une peau humaine, brunâtre, desséchée ; et oui, c'était bien les os d'une cage thoracique qui saillaient, et au final, comme si elle avait cherché à respirer, ou à sortir de là... une tête humanoïde momifiée.

Le Germain ne lâcha qu'un mot :


Homoncule !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Le gars Briel

avatar

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mer 9 Jan - 22:47

Le gamin attendait en retenant son souffle que le capitaine ouvre la porte mais l'exclamation qui retentit le fit sursauter.

Qu'est-ce que c'est que cette abomination ? Diablerie !

La réaction du vicomte ne fut pas pour le rassurer.

Mein Gott...

Il sursauta de nouveau au claquement bien que discret de la porte qui se referme.
Blanc comme un drap, il fixait le vicomte et ne fut pas dupe de la suite.
Y avait un truc la dedans qu'ils ne voulaient pas qu'on voit !

Il obéit rapidement à la consigne, valait sûrement mieux d'ailleurs.
Il grimpa les marches et se posta près de la porte.
Le pilon pesait soudain bien lourd dans sa main. Il jeta un coup d'oeil vers Mosca puis vers le bas de l'escalier avant de fixer la porte près de laquelle il était en faction sans oser la toucher ni même y coller l'oreille pour écouter.
Etait on dans l'antre du diable ?
Il en tremblait de tous ses membres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Mosca

avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 01/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mer 9 Jan - 22:59

D'accord, non mais si on dérange tant que ça, fallait pas nous emmener...

Bon ; on va les laisser à leur exploration ; et on va monter sur le palier avec Briel, sans trop se questionner ; de toutes façons si ça devient trop craigneux, moi je m'trisse en courant, je récupère ma torche, et ils se démerdent, hein !

Arrivée en haut des marches, je demandais au gamin :

Dis... tu cours vite toi, il me semble, malgré tes petites pattes, non ?

Je collais mon oreille à la porte... bizarre ; il y avait comme un drôle de bruit mais il venait de la pièce apparemment... Ha ! Bien sûr...

Briel !
Arrête de claquer des dents ; j'écoute !

_________________
Faites la mouche, pas la guêpe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 444
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mer 9 Jan - 23:06

Toujours près de la table de pierre au centre de la pièce en compagnie de Thibali, nous discutions de nos trouvailles.

C'est alors que retentirent les paroles d'Antoine, cela attira notre attention. Je levais la tête dans leur direction puis échangeais un regard interrogatif avec Thibali. Je n'étais pas trop certaine d'avoir envie d'aller voir là bas.

Je remarquais qu'Erich avait éloigné les deux jeunes volontairement ce qui me fit douter encore plus.
Le coeur battant , je me décidais à les rejoindre à pas lent et surtout sans poser de question car je n'étais pas très certaine de vouloir connaitre la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibali

avatar

Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mer 9 Jan - 23:17

Oui apparemment Thibali avait raison, elle acquiesça donc tout en continuant d'observer la fiole sur la table de pierre.
N'empêche que l'objectif de tout cela était bien nébuleux et à la limite de la sorcellerie.
En même temps que Millysande , elle releva la tête en direction des hommes en entendant le Capitaine.
Après l'échange de regard avec son amie, elle lui emboîta le pas pour rejoindre le reste de la troupe.

Briel avait l'air secoué, Mosca semblait égale à elle même, quant aux deux hommes, difficile de deviner leurs pensées mais cela ne lui disait rien qui vaille.
Auraient ils trouvé pire ?

Elle réalisa soudainement qu'elle retenait son souffle et se força à respirer calmement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine de Brulhiac.

avatar

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 08/11/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Jeu 10 Jan - 17:41

Antoine se tourna vers Erich

Comment diantre, cela est-il possible? Qui peut faire pareille alchimie et dans quel but?

Le capitaine avait parcouru bien des champs de bataille et vu des tas d'horreurs, mais il n'avait encore rien vu d'aussi répugnant. Un frisson lui glaça le col.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Jeu 10 Jan - 22:10

Erich détailla à son tour le contenu du placard, sans réellement quitter des yeux l'abomination. De fait, il ressentait une sorte de crainte superstitieuse ; comme s'il redoutait qu'elle ne s'éveillât de son simulacre de mort... elle qui n'avait vraisemblablement connu, qu'un simulacre de vie.

Il attendit que les femmes fussent à portée de voix, et commença d'énoncer, avant même qu'elles n'aient pu porter le regard sur la cornue immonde :


Hé bien... comment vous expliquer cela ?
Pour le commun, les alchimistes ne travailleraient surtout que sur la transmutation des métaux en or.
Ceci est totalement erroné.
La transmutation est POSSIBLE ; je connais des gens l'ayant pratiquée, et je serais un menteur si je les traitais de menteurs.
Mais elle n'est qu'un stade d'expérience, de démonstration ; et de toutes façons, elle coûte si cher en matériaux rares, en temps passé, qu'il est plus... rentable, de prendre une pioche et une pelle, et d'aller fouiller la terre à la recherche d'or "naturel".
Non.
L'alchimie s'intéresse en premier lieu aux secrets de la vie, de la Nature ; en particulier la spagyrie, l'alchimie végétale.
Cette discipline travaille sur les élixirs, de jouvence, de longue vie ; sur la panacée, qui guérirait tous les maux ; et aussi, sur la possibilité...

Il marqua un temps d'arrêt ; reporta son regard sur la cornue ; et continua :

Je... je résume, je vais à l'essentiel, tout cela est si compliqué ; sur la possibilité  de recréer artificiellement, ou du moins "chemiquement", la vie, sous toutes ses formes.
Et là... je pense que les occupants de ce laboratoire, ont tenté... c'est aberrant, je sais, mais... de recréer la vie humaine par artifice, à partir d'un support végétal, la plante dicte "Mandragore". Et d'un support humain... la semence masculine.
On appelle ce type de créature homoncule, "homunculus" ; petit homme, petit humain... Et ils sont censés avoir les mêmes capacités... qu'un être humain né du ventre d'une femme.


Il se recula pour regarder l'être enfermé dans sa cornue, qui semblait être mort de façon monstrueuse, en tentant d'en sortir.


Et là, hé bien.. on dirait... qu'ils y sont parvenus ; ou presque.


Erich ne voulut pas se poser la question de l'âme de ces êtres, préférant laisser les théologiens s'arracher les yeux sur ce genre de controverse.
Il regarda le reste du contenu du placard ; deux rouleaux de parchemins, et une huitaine de livres, dont un très grand ; et plusieurs apparemment très anciens ; il tendit la main vers l'un d'eux, et essaya de résister à la tentation de l'ouvrir...


Je ne sais pas ; je crois que... que nous touchons là, à des notions qui nous échappent totalement ; nous devrions sans doute, dans un premier temps, remettre toute chose en place ; et nous en retourner au séjour des vivants.

Ensuite...


Il se retourna vers Millysande, suzeraine de ce lieu, et sans doute aussi de son sous-sol. Tiens oui, il serait intéressant de savoir ce que la loi prévoyait à ce sujet : jusqu'à quelle profondeur un Seigneur était-il maître de ses terres ? Sans doute, les coutumes devaient-elles différer d'une contrée à l'autre.

Ensuite, il va falloir prendre des décisions je le pense ; mais réfléchissons-y d'abord, pas de précipitation malvenue ; ne pensez-vous pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Thibali

avatar

Nombre de messages : 131
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Jeu 10 Jan - 23:17

Elle tendit l'oreille aux propos d'Erich, puis tenta de jeter un coup d'oeil, à distance, cherchant à apercevoir ce qui les avait autant perturbés. Les paroles d'Erich se poursuivant, elle comprit finalement de quoi il parlait.
Arrivée près d'eux, son regard tomba sur la chose emprisonnée dans la cornue et elle en eu un haut le coeur.
Sans vraiment prendre le temps de réfléchir elle souligna.


Nous devons effectivement digérer tout cela. Mais il reste des questions sans réponse.
Où sommes nous et qui sont ils.
Mais oui retourner au monde vivant me semble le meilleur plan dans un premier temps.


Elle se tourna vers la vicomtesse de Camboulas pour voir sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 444
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Jeu 10 Jan - 23:33

Je ralentis encore plus le pas en entendant les explications de mon époux.
Mais inexorablement on avançait jusqu'à eux et jusqu'au placard.

J'aperçus alors l'abomination dans la bouteille, peu importe comment on pouvait appeler cela, c'était une horreur.
Je frémis de la tête au pied et vint à mon esprit que quiconque était prêt à faire de telle sorcellerie, était prêt à tout et surtout n'était certainement pas croyant ou religieux.
Plutôt du genre à se prendre pour Dieu.

Un frisson me parcourut de nouveau et le danger me sembla évident.
Mon regard se porta sur le sac de velours que je tenais toujours en main puis se releva sur Erich .
J’acquiesçais de la tête puis en inspirant je pris la parole.


Mon avis vaut ce qu'il vaut, mais je ressens que nous sommes sous le prieuré. Ce sont donc des moines qui font ces....choses !
Mais il n'est pas question de prendre le risque de vérifier.


Mon regard se porta sur les deux jeunes qui gardaient la porte en haut des escaliers.

On repart au ptit Barri , assurons nous de ne laisser trace de notre passage.

Sans attendre je tournais les talons en me dirigeant vers la pièce où j'avais pris le sac de velours afin de le remettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au pays de Camboulas.
Revenir en haut 
Page 16 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant
 Sujets similaires
-
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Wikileaks: Les pays Arabes peu tendre envers l'Iran
» Leaders de mon pays, je m'adresse à vous !
» Environnement: Les pays riches doivent des billions aux pauvres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Tour des Lys :: Aventures dans l'Histoire :: Le verger du Roi Louis-
Sauter vers: