La Tour des Lys

Petites errances rôlistiques ou bien réelles
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Au pays de Camboulas.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Ven 2 Nov - 1:32

La petite cloche tintait, et Erich savait ce que cela signifiait ; elle annonçait l'imminente approche d'un des nombreux offices de jour. Leur nombre variait selon les congrégations, mais ils étaient en général au nombre de six, auxquels il fallait bien sûr ajouter la messe quotidienne, et les vigiles célébrées au milieu de la nuit.

Pour s'être souvent hébergé dans des communautés religieuses durant ses pérégrinations, Erich se dit qu'on devait approcher de Sexte ; l'office de la sixième heure de jour, qui précède l'heure du repas de midi.

On allait éviter de déranger, d'ailleurs il apparut que les moines ne prêtaient guère attention aux voyageurs ; au plus un regard empreint de sympathie, sans même s'interrompre dans leur psalmodie. Cela avait quelque chose de mécanique, et pourtant empreint de spiritualité bien réelle et d'humanité non feinte. Etrange mélange.

Autant le Germain méprisait-il le clergé séculier, politisé, intéressé et souvent perverti ; autant il avait toujours eu un grand respect pour les moines, ermites, pèlerins et gyrovagues, bref pour tous ces gens vivant leur foi intégralement sans chercher à en remontrer à leurs contemporains. Il en avait rencontré de toutes sortes lors de son long voyage en Orient, et lui-même avait souvent été tenté par ce genre de vie. Seule son attirance affirmée quoique tempérée pour la gent féminine, l'avait retenu plus d'une fois de prendre l'habit…

Gardant le silence, il fit signe au groupe ; on allait contourner l'ensemble de l'édifice par la droite, à l'inverse du sens solaire* ; ainsi on ne risquait pas de déranger les religieux dans leur liturgie. Certes son envie d'atteler son cheval à la première borne, et d'entrer dans la nef pour une courte halte spirituelle était grande. Mais il n'était point seul, et ne voulait pas perturber la compagnie dans sa marche. On était proches de Camboulas, il espérait avoir l'occasion de revenir céans ultérieurement, pour partager depuis la nef les temps de prière de la communauté.

On laissa donc sur la gauche le haut mur de soutènement, et on allait reprendre le chemin vers le castel de Millysande.

C'est alors que sur leur droite, Erich remarqua un affleurement rocheux, dans lequel était taillée en négatif une étrange forme, usée par les siècles. Une sorte de sarcophage à l'antique, évoquant le temps des Rois païens.



Au pied de la cavité, un trou semblait même avoir été ménagé dans le roc, à fin d'évacuer les "fluides" issus de la décomposition des chairs. Cette nécessaire attention le fit sourire.
Sans mot dire, il s'arrêta, et contempla l'étonnant ouvrage.


*C-à-d, le sens inverse des aiguilles d'une montre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Thibali

avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Ven 2 Nov - 21:26

La caravane reprit sa route en évitant de déranger les moines et prit la direction de Camboulas.

Soudainement Erich s'arrêta et sembla observer quelque chose.
La mandra dirigea sa monture jusqu'à lui et tourna le regard dans la même direction que lui.
Elle aperçut alors , l'étrange forme dans le roc et de son point de vue , y perçut un signe.


Cela ressemble à une flèche de direction. Est-ce pointé vers Camboulas ?

Elle relevait la tête en même temps en cherchant a s'orienté dans l'espace.
Mais où donc pointait cette flèche ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fortuna

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Ven 2 Nov - 21:56

De derrière le groupe, s'éleva une voix juvénile, en réponse à l'interrogation de la Mandra.

Ha, vous avez trouvé la tombe du Père Maurin. Non, elle n'est pas orientée vers Camboulas ; la bonne route, c'est par ce chemin que vous suiviez déjà, puis vous tournerez dans le premier sentier à gauche, après avoir passé le prieuré. Sinon vous partiriez bien trop au Nord.

C'était un jeune moine qui venait de s'exprimer ainsi ; il se tenait à la porte de l'enceinte du cimetière, et regardait sereinement les voyageurs.



Oui, le Père Maurin, le fondateur du prieuré, c'était un moine bâtisseur. C'est lui qui a ramené de Rodez le Christ qui nous accueille à l'entrée de l'église, au dessus du portail.
Sa tombe a été vidée, il y a des années ; c'était bien avant ma naissance. Le couvercle du sarcophage a été brisé, les restes saints du Père ont été dispersés ; on raconte que ce sont des Cathares qui ont profané sa sépulture, en haine de la Sainte Eglise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Ven 2 Nov - 22:15

Je m'étais arrêtée également et pu voir ce qui attirait l'attention de mon époux.

Un rocher, creusé apparemment de main d'hommes, et je notais l'ouverture percée à l'extrémité dont l'utilité me rendais perplexe.

J'en arrivais à la même conclusion que Thibali, alors qu'elle s'était approchée et fait sa réflexion à haute voix.

Je ne sais où cela pointe mais ce n'est pas la direction de Camboulas

Une voix s'éleva derrière nous et je me retournais vers le jeune moine près du cimetière.
Il confirma justement ce que je venais de dire.
Je souris en l'entendant nous indiquer la direction de Camboulas et ne relevais pas le fait que nous connaissions la route.
Mais je regardais en direction du nord en me demandant ce que signifiait cette affaire.
Les explications quand au tombeau révélaient une importance de ce lieu mais nous n'étions plus depuis longtemps à un mystère près.

A l'évidence, un autre sujet à explorer, mais j'espérais le faire plus tard, pour l'heure, j'étais plus pressée d'arriver à destination.


Merci  frère de ces informations précieuses. Mais dites moi, j'ai appris le décès du jeune clerc du Petit Bari et de son inhumation ici dans votre cimetière. J'aimerais me recueillir sur sa tombe, si vous nous l'autorisez.

J'en profitais pour me signer devant le tombeau vide du  fondateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fortuna

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Ven 2 Nov - 23:10

Le jeune moine ouvrait la bouche pour répondre, quand une voix autoritaire s'éleva derrière lui.

Frère Julian ! Que faites vous ici à papoter, alors que Sexte a déjà sonné ?

Un moine au visage austère apparut, que Millysande put reconnaître comme étant le prieur.



Le novice s'agenouilla rapidement devant lui pour demander pardon de sa faute, et s'éclipsa aussitôt vers l'église.
Le prieur, redevenu aimable, prit alors la parole.


Oui… il faut bien le reconnaître, de tous les vœux monastiques, celui de silence est souvent celui que nous peinons le plus à mettre en œuvre.
Mais, n'êtes vous point la Dame de Camboulas ? L'heure du dîner approche, si vous le désirez, je peux faire dire au père hôtelier qu'il vous fasse servir des repas pour vous et votre suite, à la table des hôtes.
Et bien sûr, si vous désirez assister à l'office de Sexte, l'église vous est ouverte.


Il marqua un temps de pause, et reprit :

De même que le cimetière ; vous reconnaîtrez aisément la tombe du père Decimus, c'est la plus fraîche, juste derrière la grande croix centrale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Ven 2 Nov - 23:31

Je fus étonnée de l'arrivée du Prieur lui même, surtout a l'heure de sexte justement.
J’acquiesçais de la tête lorsqu'il me reconnut et lui sourit.
Bon franchement cette invitation nous retarderait, mais d'une part je devinais l'envie d'Erich d'y faire arrêt et d'autre part, difficile de refusé l'invitation du Prieur lui même.

Je tournais le regard vers Erich puis Thibali avant de répondre au prieur.


Nous acceptons votre invitation avec plaisir, nous vous accompagnons a l'office et nous pourrons si cela vous convient, discuter un peu pendant le repas. Nous pourrons nous recueillir sur la tombe du père Decimus avant notre départ pour Camboulas.

Je mis pied a terre et en tenant la bride de ma monture, je rejoignis notre hôte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fortuna

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Sam 3 Nov - 0:41



Le prieur fit rapidement volte face, non sans avoir lancé aux voyageurs :

Désolé, je dois vraiment y aller. Je vous retrouverai après le repas, pour parler avec vous.
Prenez place où vous le désirerez dans la nef.


Il partit d'un pas alerte vers le bâtiment conventuel. Sans doute allait-il comme il l'avait dit, avertir d'abord le frère hôtelier, avant que de se rendre dans le chœur. L'office ne commencerait pas sans sa présence, quoi qu'il en soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Mosca

avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 01/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Sam 3 Nov - 0:52

L'office de sexe ?!? Ben voyons ! J'l'ai toujours dit que ces moines, c'est que des tordus ! Et en plus la patronne qui veut qu'on y assiste, misère, je la reconnais plus sur ce coup là.
Et regardez le chef ! Déjà il se pourlèche les babines rien qu'à l'idée, non mais quelles mœurs !


Moi je vais me tenir pas trop loin de la sortie, des fois que ça dégénère leur truc...
Gamin, tu fais bien comme tu veux, mais je te conseille quand même de pas me lâcher d'une semelle ; ça sent trop le louche leur sauterie...


Apparemment qu'il y a le casse-dalle à l'issue ; ouais, on verra bien ; je m'attends pas à du paon farci ou à du rôti de chevreuil aux airelles. Si on a autre chose que de la bouillie d'avoine on pourra déjà s'estimer heureux...

_________________
Faites la mouche, pas la guêpe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Sam 3 Nov - 1:02

L'idée d'une halte en cet endroit si particulier ne manquait effectivement pas de plaire à Erich. Il démonta à son tour, saisit la bride du cheval de Millysande, puis s'adressant à Mosca :

Je suppose que tu ne seras pas trop frustrée, si je vous dispense d'assister à l'office, Briel et toi ? Trouvez donc un endroit où faire paître les chevaux. Il y a de beaux prés en contrebas.
Quand la fin du rite sonnera, trouvez un endroit où les attacher, à l'entrée du prieuré ; et rejoignez nous au réfectoire.


Il invita Millysande et Thibali à le suivre, passa l'ouverture dans le mur d'enceinte, et se dirigea donc, traversant le cimetière, vers la façade sud de l'église, là où s'ouvrait le portail. La cloche avait cessé de sonner depuis peu de temps, les moines devaient avoir pris place dans le chœur en attendant l'arrivée du prieur.

Les quelques mots du novice lui trottaient encore dans la tête ; quelque chose clochait. Il faudrait tôt ou tard qu'il en parle aux Dames.

Dans l'enceinte mortuaire, il remarqua au passage le monticule de terre fraîche qui déparait parmi les vieilles croix de granit. Nul doute qu'il s'agissait là de la tombe du Père Decimus, l'ancien occupant du petit Barri.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Thibali

avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Sam 3 Nov - 20:43

A la suite de la discussion , la Mandra mit pied a terre à son tour en tendant les rennes de son cheval au jeune Briel.
Elle emboita donc le pas à Erich et Millysande sans dire un mot.
Depuis longtemps elle avait comprit une chose, tout était dans l'attitude.

Un peu comme le caméléon, s'adapter a chaque situation.
Le sujet de la religion était pour elle , l'une de ces situations.
Elle s'adaptait, mais sans jamais vraiment montrer ces pensées personnelles.
Bien que croyante et baptisée, elle assistait aux offices et diverses cérémonies beaucoup plus par obligation que par plaisir.
Sa curiosité la sauvait a vrai dire.
Mais elle en avait trop vu pour ne pas être consciente que parfois tout cela était un nid de vipère et elle se rappela la parole d'un vieux sage , entendu voila longtemps.
Là où il y a l'homme, il y a de l'hommerie , clergé ou pas, c'était la même chose.

Quoi que l'habit de bénédictin avait une tendance plus sympathique.

Un coup d'oeil curieux vers le cimetière, notant les indices d'activités récentes.

Ils s'engouffrèrent dans l'église et elle prit place en silence .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Sam 3 Nov - 21:23

On entra donc dans l'église, en passant le portail surmonté du superbe Christ en Gloire, sculpture archaïque dont avait parlé le novice, et qui évoquait autant quelque divinité païenne, que le Fils du Père.



Puis les voyageurs prirent place dans la nef, alors même que la liturgie commençait à résonner sous la voute du choeur.

Marqué par tout ce qu'il avait entendu dire, Erich y prêta attention ; pourtant rien ne détonnait avec le canon des Heures : l'introduction, l'hymne, les trois psaumes avec leur doxologie, le verset et l'oraison suivis du Kyrie, et du Pater récité intérieurement, puis la conclusion de l'office. Certes le ton récité, et non chanté, apportait quelque chose d'austère et de dépouillé que le Germain n'avait pas attendu.


Gloria Patri, et Filio, et Spiritui Sancto.
Sicut erat in principio, et nunc, et semper, et in saeclua saeculorum.
Amen.


Tout en suivant le rite, Erich ne manquait pas de s'imprégner de l'énergie du lieu. Il n'ignorait pas, suite à ses longues recherches, que les sites dédiés aux Saints guerriers, Saint Michel et Saint Georges particulièrement, étaient toujours des points où les énergies terrestres et célestes se combinaient en une synergie parfois déconcertante.

L'endroit ne faisait pas exception ; il sentait un frisson, prenant quoique plaisant, parcourir son épiderme.

Le pavage en lui-même, le fascinait ; ces bandes de pierre parallèles, interrompues, marquées, suivant un rythme qui ne devait rien au hasard, lui parlaient ; mieux, elles semblaient chanter avec les moines.




Il lui faudrait sans doute revenir ici, seul ; et parvenir à faire quelque expérience sur cet édifice ; comprendre comment il avait été ordonné afin de capter les énergies du site, les condenser, les amplifier, et en faire un outil de régénération pour l'âme et le corps.

Mais déjà le prieur récitait la bénédiction finale. Il sortit de sa rêverie. On allait prendre le chemin du réfectoire des hôtes.

Et très bientôt, retourner céans ; il le faudrait. Cela était devenu comme un besoin vital.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Le gars Briel

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Sam 3 Nov - 21:39

Le gamin bouche bée et les yeux ronds avait tourner la tête vers la mouche.

Moi je vais me tenir pas trop loin de la sortie, des fois que ça dégénère leur truc...
Gamin, tu fais bien comme tu veux, mais je te conseille quand même de pas me lâcher d'une semelle ; ça sent trop le louche leur sauterie...


Hein ?

Il descendit de son âne en le tenant fermement par la bride et attrapa les rennes , presque machinalement  , que lui tendait la vicomtesse .
Il fut presque soulagé lorsque le chef les dispensa de présence.
Un regard complice et entendu vers la Mosca et il la suivi vers le pré un peu plus bas.
Pfiou il l'avait échappé belle


Non mais tu crois vraiment que c'est des trucs hérétiques ?

Il lança un coup d’œil inquiet  par dessus son épaule en direction de leurs compagnons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Sam 3 Nov - 21:52

On suivi donc le Prieur alors que notre escorte filait vers le pré avec les montures.
J' aperçu tout comme Erich en passant le cimetière , le monticule de terre fraiche dont le moine avait parlé.

Je levais le nez vers le portail, admirant comme a chaque fois, la sculpture à son sommet puis en inspirant je pénétrais dans la nef.

Ce n'était pas la première fois que j'y venais, ainsi je connaissais l'étrange sensation qui me pénétrait a chaque fois que je venais ici. A chaque fois, c'était toujours le même sentiment de plénitude m'emplissait.
Et a chaque fois, j'en gardais un sentiment partagé entre l'évidence, l'acceptation et aussi l'inquiétude du pourquoi et du comment je le ressentais.

L'office se déroula rapidement comme il se doit, on en était déjà à la fin. je réalisais soudainement que j'avais glissé ma main dans celle d'Erich et que ma foi, je la serrai peut être un peu plus fort qu'habituellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fortuna

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Sam 3 Nov - 22:31

L'office s'acheva. Un moine sortit du choeur, et convia en silence les hôtes vers la sortie, puis il les guida vers le réfectoire, dans le haut bâtiment au plan en équerre qui s'élevait à l'angle sud-ouest de l'enceinte.

Il les fit pénétrer dans la salle à manger des hôtes, où déjà étaient assis quatre hommes, trois dans la force de l'âge, et un vieillard à la vesture usée ; la discussion durant le repas permit d'apprendre que les trois gaillards étaient des compagnons itinérants, qui pour l'heure effectuaient des reprises sur la toiture du bâtiment ; et le vieillard était un marchand de colifichets, qui parcourait la contrée avec sa hotte sur le dos.

Briel et Mosca rejoignirent bientôt l'assemblée et s'attablèrent à leur tour. Le moine au service des hôtes, leur servit le repas, à la fois riche et savoureux : des galettes de légumes et d'oignons, et un lapin avec une sauce à la bière et aux fruits secs. Des cruches d'eau et d'un petit vin faible en alcool accompagnaient le tout.

Le moine dit le Bénédicité avec les hôtes, puis se retira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Sam 3 Nov - 22:56

C'est avec ravissement qu'Erich avait été tiré de sa rêverie dans l'église, par la pression de la main de sa belle dans la sienne. Il ne la lâcha pas jusqu'au moment où ils furent attablés au réfectoire. Salut cordial vers les autres convives, et déjà le fumet délicat du repas parvenait à leurs narines.

La bénédiction récitée, on s'attabla, et on se régala ; le Germain s'amusait surtout à voir les deux jeunes, qui ne s'attendaient pas de toute évidence à être aussi bien servis.

Les évènements du jour toutefois trottaient dans son crâne et lorsqu'ils commencèrent à se sentir rassasiés, il ne manqua pas de s'en ouvrir a Millysande et Thibali.


C'est étrange tout de même, ce que ce novice nous a raconté tout à l'heure. Je ne porte pas forcément les Cathares dans mon coeur, avec leur vision du monde pessimiste et qui nie la beauté de la vie ; mais je n'ai jamais entendu qu'ils se soient livrés à la profanation des sépultures.

En tous cas, j'ai vraiment l'impression que la réputation d'hérésie qui plane autour de ce lieu, est parfaitement erronée. Je n'ai rien perçu dans la liturgie que nous venons d'entendre, qui puisse laisser croire que ces religieux soient hors du dogme et de la Règle bénédictine...


Il mordit dans le morceau de râble de lapin qui trônait dans son assiette, et laissa planer derechef son esprit sur cet étrange ressenti : quelque chose n'allait pas, mais il ne parvenait pas à le cerner, encore moins à l'exprimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Thibali

avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 4 Nov - 22:02

Elle profita du repas avec joie, beaucoup plus d'ailleurs , qu'elle n'avait profité de l'office.
Surtout qu'elle avait ressenti de drôles de choses dans cette église , qu'elle ne s'expliquait pas.

Elle écouta Erich faire part de ses réflexions à voix haute et renchérit.


C'est exact, les cathares n'avaient pas la réputation de pilleurs de tombes , d'autant qu'à cette époque ils étaient plutôt bien tolérés dans le sud.

Elle repensa aux événements plus récents et en fit part à Erich.

Les troupes du Roy comme les Angloys, à une époque, c'est une autre paire de manches.
Non tu as raison, l'explication du frère ne colle pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 4 Nov - 22:52

Attablée avec les autres après avoir salué les hommes déjà présents, je mangeais machinalement en réfléchissant.
Je ne fus pas étonnée des paroles d'Erich et de Thibali.

J’acquiesçais à leurs dires en continuant de chipoter dans mon assiette.
Bien des rumeurs courraient depuis longtemps sur ce monastère et pourtant, hormis la sensation toujours ressentie dans l'église, je n'avais jamais rien constaté de spécial ici lors de mes précédentes visites.

Il est vrai que je n'avais pas toutes les informations quand à l'histoire du lieu. Peut être faudrait il chercher de ce côté là.
Mais je n'avais aucun doute qu'Erich le ferait, le connaissant il voudrait connaitre les tenants et les aboutissants de tout cela.


Un mystère de plus à élucider, n'est ce pas mon cher époux ? Peut être devrions nous questionner le Prieur tout à l'heure, en plus de demander plus amples informations concernant le décès de Decimus.


Oui il y avait des trucs pas nets ici, mais dans quelle direction chercher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fortuna

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 4 Nov - 23:12

Si vous permettez...



C'est un des compagnons qui avait prit la parole. Il s'exprimait avec un accent du Nord de la Loire, contrairement à ses confrères qui semblaient venir de contrées plus proches.

Moi je sais pas, je me mêle de ce qui me regarde pas. Mais vous savez, les couvercles des sarcophages, c'était de la bonne pierre, bien taillée ; c'est souvent que par chez moi, autour d'Orléans, ils ont resservi, retaillés en morceaux plus petits, pour être utilisés dans les bâtiments. A Ferrière, près de Montargis, il y a dans une église toute une grande arche, qui a été bâtie uniquement avec des anciens sarcophages débités.

Alors, si ça se trouve.... il y a pas eu de profanation. Juste du réemploi. Et les vieux os, si il restait quelque chose, ça a pu partir à la fosse commune, à l'ossuaire... Et bien sûr les gens du coin, ils auront monté ça en légende contre les Cathares, ça a même pu être une idée de ceux qui les combattaient, les "Français" de Montfort.


Il trempa sa galette de légumes dans la sauce du lapin, la goûta avec plaisir, puis reprit :


Bon, je dis ça ; j'en sais rien de rien, hein ! Ça fait juste deux semaines que je suis arrivé de par ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Dim 4 Nov - 23:21

Je tournais la tête vers l'homme et acquiesçais.

Ceci est fort possible comme hypothèse et effectivement la récupération des matériaux se fait depuis toujours.
Quand aux rumeurs, par ici, elle sont faciles à prendre place et à se transformer.


Je lançais un coup d'oeil vers Erich
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Mosca

avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 01/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 5 Nov - 21:53

Génial ; on était partis pour voir une bicoque ousque la patronne voudrait refaire la déco pour y passer ses fins de semaine ; et là, vous allez voir, on va commencer à fouiller les tombes. Non mais c'est pas vrai, ils peuvent pas se tenir tranquilles, comme tout bon noble qui se respecte ? Battre leurs sujets, chasser le sanglier à travers les champs de blé, lever des impôts exorbitants, casser la gueule à leurs voisins, se reproduire pour qu'une lignée de dégénérés perpétue la tradition... non, au lieu de ça faut toujours que ça reparte en battue dès qu'un truc sonne un peu bizarre.

Moi en tous cas... je vais pas faire de vieux os ici, c'est certain.

Je me lèche élégamment les doigts, je m'essuie la bouche sur ma jupe que je remonte pudiquement jusqu'à mes lèvres ; et je me lève de table.


Permettez ; je m'en vas voir les montures, parait qu'elles s'impatientent de repartir...
Je vous attends là-bas, vous tardez pas trop hein !

Allez viens gamin, on va laisser les grands s'amuser.

_________________
Faites la mouche, pas la guêpe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fortuna

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 5 Nov - 22:03

Le repas s'achevait ; peu après que la Mosca se soit levée de table, entraînant Briel avec elle, les trois compagnons en firent autant, retournant à leur ouvrage.

Hormis Millysande, Thibali et Erich, seul restait à table le vieux colporteur taciturne, qui finissait les miettes au fond de son écuelle.

C'est alors que le prieur fit son entrée.




Nobles Dames, Messire. J'espère que tout a été à votre convenance ?

Vous sembliez désirer vous rendre sur la tombe du Père Decimus ; si vous le désirez, je puis vous y mener dès maintenant. Nous avons quelque temps de "récréation", avant la reprise des activités d'après-midi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millysande

avatar

Nombre de messages : 386
Date d'inscription : 02/06/2016

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 5 Nov - 22:54

Je levais les yeux au ciel aux mots de la Mosca, mais au moins on avait pas eu droit à des commentaires.
Je suivis des yeux la sortie de Briel et la jeune femme et aperçu aussitôt l'entrée du Prieur.
Je me levais donc.


Nous vous remercions pour ce repas mon père, ce fut excellent.
J'ai effectivement émis le désir de me recueillir sur la tombe du père Decimus, votre présence sera appréciée et nous pourrons deviser un peu j'espère.


Je rejoignis le Prieur et attendis les autres, non sans questionner le père.

Je n'ai pas su ce qui avait entrainé ce triste sort du père Decimus, il était bien portant à ma dernière visite pourtant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fortuna

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 5 Nov - 23:15



Le religieux soupira tristement à la demande de Millysande.

Oui, c'est un fait. Nous avions rendez-vous, ce jour-là. Nous devions poursuivre une discussion spirituelle qui nous tenait depuis des semaines.
La veille, il était fort bien portant.

Le lendemain, il était... parti.

Ce jour-là, je l'ai trouvé sur son lit ; on eut dit qu'il dormait.

Notre frère apothicaire est venu à ma demande.
Rien ne permit de conclure à la moindre maladie, pas plus qu'à un empoisonnement, encore moins à une mort violente.

L'enterrement eut lieu trois jours plus tard.
Il repose en son jeune âge.


On était arrivés face au monticule de terre. Le prieur commença de psalmodier à voix basse.

Absolve, Domine, animas omnium fidelium defunctorum ab omni vinculo delictorum et gratia tua illis succurente mereantur evadere judicium ultionis, et lucis æterne beatitudine perfrui.
Amen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibali

avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Lun 5 Nov - 23:36

La mandra se leva a son tour et remercia le prieur avant de leur emboîter le pas jusqu'au cimetière.
Elle écouta ces réponses et prit l'air affligé qui était de convenance.

Une fois devant la tombe fraîche, elle marmonna une prière de circonstance tout en observant ce qui l'entourait.
pour conclure.


Que son âme repose en paix, amen.

Respectant un temps de silence, elle se demanda si quelqu'un ferait allusion au tombeau profané du fondateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich
Admin
avatar

Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   Mar 6 Nov - 21:14

Erich avait suivi Millysande et le prieur ; et mine de rien, il avait prêté attention aux paroles du religieux.
Intéressant.

Il savait qu'un adepte de Saint Benoit n'avait aucun droit au mensonge. Cependant, rien ne les obligeait, le cas échéant, à dire toute la vérité.

Ainsi, il était convaincu du fait suivant :

Tout ce que venait de dire le prieur, était vrai.
Mais tout ce qui était vrai n'avait pas été dit.

De plus certaines phrases avaient une tournure tellement sibylline, qu'on devait pouvoir leur attribuer plusieurs sens.

Il s'ouvrirait de cela à ses amies, un peu plus tard. Lorsque les habituelles oreilles indiscrètes ne seraient pas susceptibles d'entendre ce qu'il supposait.

On était à présent arrivés près de la tombe fraîche. A la psalmodie du Prieur, il répondit sobrement.


Amen.

Après un pudique temps de silence, il osa poser une question. Redoutant de tuer la poule aux oeufs d'or. Mais qui ne tente rien...

Et ce jeune clerc érudit... pour ce que j'en ai ouï dire...
Qu'est-ce qui l'avait donc mené en ce désert ? Le besoin de méditer dans la solitude ? Le dégoût du siècle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alte-warte.positifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au pays de Camboulas.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au pays de Camboulas.
Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Wikileaks: Les pays Arabes peu tendre envers l'Iran
» Les EUA ne pourra plus soutenir les pays dependants....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Tour des Lys :: Aventures dans l'Histoire :: Le verger du Roi Louis-
Sauter vers: